Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole Brie Picardie - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Crèche, garde d'enfant à domicile : quel coût, quelles aides ?

23/08/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Budget

#Famille #Enfants #Argent

tout un mag pour vous

Crèche, garde d'enfant à domicile : quel coût, quelles aides ?

Selon l’Observatoire national de la petite enfance (Onape), « 79% des familles obtiennent le mode de garde souhaité initialement ». Encore faut-il avoir une idée précise de ce qu’on souhaite. Entre la crèche et la garde d’enfant à domicile, quel mode d’accueil privilégier ? Et pour quel coût ?

LA CRÈCHE : UN COÛT ATTRACTIF MAIS DES AVANTAGES FISCAUX LIMITÉS

La crèche est un mode d’accueil collectif subventionné par la municipalité ou un réservataire qui est souvent l’employeur. Il existe ainsi plusieurs modèles (crèche collective publique ou privée, crèche familiale, crèche parentale, micro-crèche…) et plusieurs tarifications qui rendent difficile l’évaluation précise du coût d’une place en crèche. Retenez toutefois que le tarif d’une place en crèche est variable selon les ressources des parents.
Il faut prévoir entre 100 et 600 euros mensuels, avec une moyenne de 400 euros pour une place en crèche. Les parents peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 1 150 euros maximum par enfant à charge.
Un avantage fiscal moindre que dans le cas de la garde d’enfant à domicile. Par ailleurs, il faut composer avec quelques inconvénients d’ordre pratique : horaires fixes à respecter, refus d’accueillir l’enfant lorsqu’il est porteur d’une maladie contagieuse, nécessité de déposer puis de récupérer Bébé à la crèche…

À lire également : Quel budget moyen mensuel pour Bébé (0-3 ans) ?

LA GARDE À DOMICILE : DES DÉPENSES PLUS ÉLEVÉES MAIS MOINS D'IMPÔTS À LA CLÉ

Une autre alternative, lorsqu’il n’est pas possible de se reposer sur l’entourage ou de faire appel à une assistante maternelle recevant les enfants chez elle, est la garde à domicile.
Il est possible de passer par une structure spécialisée ou bien de rémunérer directement la professionnelle. La deuxième solution est la plus répandue mais elle suppose de maîtriser toutes les subtilités de l’emploi de salariés à domicile. Contrat de travail, déclaration des salaires versés, formalités de licenciement et calcul de l’indemnité correspondante : c’est vous qui êtes à la manœuvre.
La rémunération horaire d’une garde d’enfants à domicile est encadrée. Le salaire horaire minimum (au 1er janvier 2019) est de 7,94 euros nets. Le salaire peut être supérieur en fonction de la négociation conduite avec votre nounou. S’y ajoutent la contribution aux frais de transport et l’éventuel panier repas. Les déclarations se font directement sur le site Pajemploi animé par l’Urssaf.
Les parents qui emploient directement leur garde d’enfants à domicile reçoivent le complément libre choix du mode de garde, calculé et versé directement par le centre national Pajemploi depuis mai 2019. L’allocation de la Paje (prestation d’accueil du jeune enfant) est également accordée aux familles ayant à charge un enfant de moins de 3 ans les plus modestes. Des aides complémentaires peuvent être attribuées par la mairie ou le conseil départemental.

Vous aimerez aussi : A quelles aides puis-je prétendre à la naissance de Bébé ?

Enfin, un crédit d’impôt de 6 000 euros maximum majoré de 750 euros par enfant supplémentaire permet d’abaisser la facture. Depuis la réforme de la retenue à la source, cet avantage fiscal est versé sous la forme d’un acompte en janvier – c’est également vrai dans le cas de la garde en crèche – le solde étant versé à l’été.
Toutefois, si elle autorise une certaine souplesse et limite les trajets entre le domicile et le lieu de garde, la garde d’enfant à domicile reste onéreuse. Il est possible d’en réduire le coût en partageant le salaire d’une assistante maternelle entre deux familles. À noter que la garde devra être alternée entre les deux domiciles pour que chacune des deux familles puisse bénéficier de l’avantage fiscal.


Vous aimerez aussi : Faire garder son enfant, mode d’emploi

 

© Uni-médias - septembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.