Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit agricole Centre-est Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Comment occuper ses petits-enfants pendant le confinement ?

01/04/2020 - 3 min de lecture

#Famille

tout un mag pour vous

Comment occuper ses petits-enfants pendant le confinement ?

Beaucoup de grands-parents sont confinés avec leurs petits-enfants pour permettre à leurs enfants de travailler. Comment occuper nos chérubins ? Du jardin à la cuisine, les idées ne manquent pas.

Bien avec les autres

Temporairement, c’est fini les soirées, les mercredis ou les week-ends chez papi et mamie. Depuis que le confinement est de rigueur, beaucoup d’enfants, privés de crèche ou d’école, passent leurs journées entières chez leurs grands-parents. Mais pas question d’aller pointer le nez dehors, ni au parc, ni au centre commercial. On reste chez soi, et on s’occupe. Pour les petits, comme pour les grands, c’est l’occasion d’être créatif, de créer des souvenirs communs. Une aubaine aussi pour émerveiller les petits et faire décrocher les plus grands de leurs écrans.

Madeleine de Proust

Des cookies, des madeleines et des recettes de famille. On passe aux fourneaux, on enfile les tabliers et on met la main à la pâte. C’est l’heure de transmettre tous vos savoirs à vos petits-enfants comme l’art de battre la pâte à crêpes ou celui de monter des blancs en neige. On prépare le goûter, ou le pique-nique, à picorer dans le jardin en cas de grand ciel bleu. Et si les enfants sont grands, pimentez l’activité et jouez à Top Chef. Ils seront heureux de raconter à leurs parents qu’ils ont revisité une purée-jambon en 30 minutes, chrono en main. Vos créerez ainsi les fameuses madeleines de Proust de vos petits-enfants. Plus que le confinement, ils se souviendront de ces précieux moments.

Jeux de société et parcours d’obstacles

Petits-chevaux, jeu de l’oie, jeux de cartes : c’est l’heure de ressortir les jeux de société des placards. On les dépoussière, on en use, on en abuse. Les jeux de société ont ce don de plaire au plus grand nombre. Pari réussi pour occuper petits et grands une bonne partie de l’après-midi. L’option pour les créatifs : transformer l’appartement ou la maison en un jeu d’arcades. Ou plutôt en un parcours d’obstacles. A l’aide d’un ruban adhésif kraft, rendez le passage de vos couloirs un poil plus difficile, en scotchant de longues bandes en travers ici. De façon croisée par-là. Les petits-enfants s’amuseront à lever une jambe après l’autre pour avancer, voire à ramper quelques centimètres pour relever le défi avec brio. Avec l’adhésif, on en profite aussi pour tracer sur le sol un vrai circuit de petites voitures.

Dans le jardin, le parcours d’obstacles a également toute sa place. Rajoutez-y des devinettes pour découvrir les noms des plantes, des fleurs et des autres espèces qui poussent dans le potager. Au moins, ils ne feront plus l’erreur entre une courge et un brocoli. Et si vous n’avez qu’une cour, dessinez sur le sol une marelle. Un vieux classique : les enfants y jouent depuis plus de 300 ans.

Le plein d’activités dans le jardin

Depuis le jardin, proposez aux petits de dessiner la maison. L’acquisition des perspectives est un tournant dans la vie de l’enfant. Une activité qui l’occupera et lui laissera le souvenir indélébile de votre maison. On parie qu’il dessinera le soleil au-dessus de la cheminée. Feuille blanche et stylos également pour les ados : proposez-leur d’écrire un journal de confinement. Avec papi et mamie, ils auront de quoi raconter qu’ils ne se sont pas ennuyés.

Pas de jardin ? Ou pas de ciel bleu ? Redonnez vie à vos cartons. Au programme : fabrication d’un théâtre de marionnettes ou d’un château-fort. Le bateau de pirates n’est pas inenvisageable. On mise aussi sur les origamis, l’art du pliage du papier à la Japonaise. Des grues ou des petits canards, à chacun son pliage. Une activité riche de vertus : les petits découvrent les formes et les couleurs. Tandis que papi et mamie renforcent leur concentration et leur patience.

© Uni-médias 2020