Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Charte éthique

Le Crédit Agricole dispose d'une Charte Ethique commune à l’ensemble du Groupe : Caisses régionales, Crédit Agricole S.A. et ses filiales. Cette charte affirme entre autres choses, nos principes d’actions vis-à-vis de nos clients :


Respect et accompagnement du client, et loyauté à son égard

Chaque collaborateur mobilise, en relation multicanale, son expérience et ses compétences à l’écoute et au service du client, du sociétaire et l’accompagne dans la durée. Il l’écoute et le conseille avec loyauté, et l’aide à prendre ses décisions en lui proposant des solutions adaptées à son profil et à ses intérêts tout en l’informant des risques associés.

Solidarité

Fort de l’ancrage mutualiste du Groupe, les relations que nous établissons avec nos clients, nos sociétaires et l’ensemble de nos parties prenantes s’inscrivent dans la solidarité, le respect des engagements pris.

Utilité et proximité

Notre Groupe est attaché à son modèle de « Banque Universelle de Proximité », source de valeurs et utile à nos clients, auxquels il apporte l’expertise et le savoir-faire de l’ensemble des métiers du Groupe. Il demeure fidèle à son engagement local en contribuant au développement des territoires.

Protection et transparence

Notre Groupe s’est doté d’un cadre normatif au travers d’une charte des données personnelles pour assurer la protection des données de nos clients.
 

Lutte contre la corruption

La Caisse régionale Ille et Vilaine renforce son dispositif de lutte contre la corruption, un des piliers de son engagement éthique et sociétal.

Compte tenu du renforcement des obligations légales relatives à la lutte contre la corruption, la Caisse régionale prend appui sur les mesures existantes au sein du Groupe pour compléter ses procédures et ses dispositifs opérationnels. Son objectif est de prémunir l’ensemble de ses entités et de ses collaborateurs de tout comportement contraire à l’éthique en général, du risque de corruption en particulier et de manquement à la probité.

Porté par le plus haut niveau de responsabilité, cet engagement des instances dirigeantes du Groupe s’est traduit en juillet 2017 par la certification du groupe Crédit Agricole, 1ère banque française à bénéficier de la norme internationale ISO 37 001 pour son système de management anticorruption.
Elle atteste que les risques de corruption ont été correctement identifiés et analysés et que le programme appliqué par le Crédit Agricole est conçu de façon à limiter ces différents risques, en déclinant les meilleures pratiques internationales.
L’obtention de cette certification illustre l’engagement de longue date du Crédit Agricole en matière d’éthique dans les affaires, élément clé de sa politique de responsabilité sociale d’entreprise.

 

Une politique de tolérance zéro

Exigence démocratique, la lutte contre la corruption repose sur une politique de tolérance zéro et la mise en œuvre de mesures efficaces. Cette politique s’intègre dans les programmes de conformité et de sécurité financière en place depuis 2004 visant à :

  • garantir transparence et loyauté à l’égard des clients,
  • contribuer à l’intégrité des marchés financiers,
  • prévenir du risque de réputation et des risques de sanctions pénales, administratives et disciplinaires dans les domaines de son ressort et,
  • à lutter contre le blanchiment de capitaux et contre la fraude.

 

Un dispositif anticorruption spécifique

Il repose notamment sur :

  • une gouvernance dédiée à la lutte contre la corruption,
  • une cartographie des risques de corruption,
  • un Code de conduite anticorruption,
  • un programme de formation et de sensibilisation de l’ensemble des collaborateurs,
  • le renforcement du dispositif de protection des lanceurs d’alerte.

 

Une politique de prévention active aux risques de corruption

Les collaborateurs de la caisse régionale jouent un rôle essentiel dans le dispositif de prévention de la Corruption. Il leur revient d’agir de manière loyale et responsable. Ils sont régulièrement sensibilisés grâce à des modules de formation pour savoir comment agir au quotidien.

 

Le dispositif « Lanceur d’Alerte »

Pour consolider son programme de prévention des comportements non éthiques, délictueux et criminels, le Groupe Crédit Agricole a souhaité accompagner tout collaborateur de l’entreprise ainsi que tout prestataire externe et fournisseur souhaitant exercer son droit d'alerte afin de protéger les intérêts de l'entreprise.

Ces personnes ne pouvant déclarer des faits potentiels dans le cadre du processus de remontée d'un dysfonctionnement (peur de représailles, pression de la hiérarchie, hiérarchie impliquée, …) peuvent désormais exercer leur droit d'alerte (dit aussi « whistleblowing ») via la plateforme BKMS® SYSTEMS. L'exercice du droit d'alerte doit se faire de manière désintéressée et de bonne foi.

La plateforme BKMS® SYSTEMS garantit la confidentialité de l’auteur du signalement, des faits et des personnes visées. Les informations contenues sont cryptées et stockées dans un environnement sécurisé indépendant. L'outil permet d'exposer les faits et d'échanger avec le référent en charge du traitement de l’alerte (via une boîte de dialogue protégée) tout en protégeant l’identité du lanceur d’alerte.

La plateforme est accessible via internet à tout moment et en tout lieu à partir du lien suivant : https://www.bkms-system.com/Groupe-Credit-Agricole/alertes-ethiques