Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole Normandie - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Et si le secret de la longévité se trouvait... dans nos assiettes ?

15/10/2019 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Santé #Retraite #Décryptage

tout un mag pour vous

Et si le secret de la longévité se trouvait... dans nos assiettes ?

On les appelle les zones « bleues ». Au nombre de cinq, ce sont des régions où l’on dénombre les plus fortes concentrations de centenaires de la planète. Situées en Europe, en Amérique et en Asie, leurs habitants ont tous adopté un mode de vie particulier. Avec une attention toute particulière portée sur l’alimentation. Parce que le Crédit Agricole a à cœur de vous accompagner au quotidien pour préserver votre santé, nous décryptons pour vous ce phénomène.

Jusqu’à preuve du contraire, la fontaine de Jouvence est une légende qui, dans la mythologie romaine, rend immortel et perpétuellement jeune. Or, pour les scientifiques, les véritables secrets de la longévité n’ont pas encore été percés. Et pourtant...

Dans le monde, il existe cinq anomalies, cinq régions où les centenaires se comptent à la pelle. Situées en Europe, en Amérique et en Asie, aucune ne possède de fontaine aux vertus rajeunissantes. En revanche, toutes les cinq abritent des habitants qui suivent un même mode de vie qui, semble-t-il, donne des résultats probants.

ACTIVITÉ PHYSIQUE, FAMILLE…

Que ce soit en Sardaigne (Italie), sur l’archipel d’Okinawa (Japon), dans la ville de Loma Linda (Californie), sur l’île grecque d’Ikaria ou sur la péninsule de Nicoya, au Costa Rica, le constat est toujours le même : ici, les centenaires en excellente santé sont légion. Et, curieux hasard, tous vivent sensiblement de la même façon.
L’activité physique d’abord. Selon les multiples études menées sur ces « zones bleues », les « seniors + + » qui y résident ne restent jamais assis plus de dix minutes ! Autre point commun entre tous ces recordmen de longévité, en plus de pratiquer régulièrement la méditation, ils accordent tous la priorité à leur famille. Quand ils ne vivent pas sous le même toit, ils ne sont jamais bien loin de leurs proches.

... MAIS SURTOUT, UNE ALIMENTATION SAINE !

Mais là où la ressemblance est la plus frappante, c’est lorsque l’on se penche sur leur alimentation. Quelle que soit la zone bleue étudiée, le constat est à chaque fois le même : elle est toujours riche en fruits et légumes et pauvre en viande. En revanche, les poissons sont régulièrement mis à l’honneur puisqu’ils sont consommés quasi quotidiennement dans les cinq ilots de longévité.

ET SI VOUS CHANGIEZ VOTRE RÉGIME ALIMENTAIRE ?

S’il semble assez compliqué de tout laisser derrière soi pour aller vivre dans l’une des cinq zones bleues et adopter le mode de vie des super centenaires qui y résident, il reste toutefois très facile d’adopter leur régime alimentaire. Voici comment faire :

  • Mangez des légumes !

En plus de contenir beaucoup de vitamines et de fibres, ils regorgent d’antioxydants. En Sardaigne comme au Costa Rica, au moins deux légumes sont consommés à chaque repas.

  • Les fèves et le tofu, des alliés (encore trop) méconnus

Dans la péninsule de Nicoya, on consomme des fèves – riches en fibres, protéines, vitamines et minéraux – tous les jours. Parce qu’elles apportent un sentiment de satiété qui se maintient plusieurs heures après le repas, elles limitent les risques de grignotage. De leur côté, les habitants d’Okinawa sont friands de soupes miso. Riches en protéines et en vitamines, elles contiennent l'ensemble des acides aminés essentiels à l'organisme.

  • Les noix, idéales pour lutter contre le mauvais cholestérol

Les habitants de Loma Linda en consomment au moins cinq fois par semaine. Riches en gras monoinsaturés (dits Oméga-9) et en fibres solubles, elles auraient comme principale vertu d’abaisser le taux de LDL, ou mauvais cholestérol. Elles sont aussi une source de vitamine E, connue pour diminuer les risques de maladies cardiaques. Attention toutefois : les noix étant très caloriques, il est préférable de limiter votre consommation quotidienne à une poignée.

  • La viande, avec modération

Selon les différentes études menées dans les zones bleues, il est très vite apparu que la consommation de viande était extrêmement faible (85 à 110 grammes, une fois par semaine). À Loma Linda, elle est carrément inexistante, tandis qu’à Okinawa, en Sardaigne et au Costa Rica, elle a longtemps été réservée aux jours de fête.

Article publié en partenariat avec Santé Magazine

 

© Santé Magazine – octobre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.