Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole Normandie - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Retrouver un sommeil réparateur

03/01/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Santé #Retraite #Décryptage

tout un mag pour vous

Retrouver un sommeil réparateur

Qui n’a jamais rêver de passer de longues nuits paisibles tel un bébé ? Sauf que dans les faits, ce n’est pas aussi simple. Avec l’âge, le sommeil est modifié, que ce soit en qualité ou en quantité. Pour vous aider à y remédier, on vous donne quelques astuces.

Pouvoir tomber dans les bras de Morphée en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire... Un véritable bonheur qui, passés 50 ans, devient de plus en plus rare.
Pourquoi ? Tout simplement parce que l’âge modifie notre sommeil, tant en qualité qu’en quantité.
Selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), il raccourcit (entre 6 et 7 heures par nuit en moyenne) tandis que la phase d’endormissement, elle, s’allonge ostensiblement : pour un tiers des plus de 50 ans, elle dure plus de 30 minutes. Et comme si cela ne suffisait pas, les réveils nocturnes sont également plus nombreux (en moyenne, plus de trois fois ).
Quelques années plus tard, à partir de la retraite, des changements profonds dans nos habitudes de sommeil dus, en partie, à l’absence d’horaires de travail et à la diminution d’activités physiques et/ou intellectuelles qui entrainent une forme de désynchronisation. Sans parler de certaines pathologies qui, parce qu’elles sont source de douleurs peuvent aggraver l’insomnie.
Pour retrouver le sommeil, 8 Français sur 10 ont recouru à l’automédication (2). Mais saviez-vous que certaines solutions naturelles peuvent aussi être efficaces ?

BIEN DORMIR GRÂCE AUX PLANTES

Non, regarder un programme soporifique à la télévision ou lire une encyclopédie ne vous aideront pas à trouver le sommeil. En revanche, les tisanes (verveine, camomille ou encore tilleul) représentent un très bon somnifère naturel. Autant d’infusions à savourer 20 à 30 minutes avant de vous coucher... et à ne surtout pas confondre avec le thé ! Comme son nom l’indique, ce dernier contient de la théine, un composé identique à la caféine qui stimule votre organisme. Et vous empêchera donc de trouver le sommeil.

SURVEILLER VOTRE ALIMENTATION

Il est préférable de diner au moins une heure et demi à deux heures avant de se coucher. La digestion augmente la température du corps, alors que c’est au contraire sa baisse qui favorise l’endormissement. Et parce que pendant que vous dormirez, vous ne mangerez pas, privilégiez les féculents et les légumes pour ne pas être réveillé par la faim.

VOTRE LIT, UNIQUEMENT POUR DORMIR

Si vous aimez lire avant de vous endormir, il est préférable que vous le fassiez dans un fauteuil. Tout comme l’utilisation d’un smartphone ou d’une tablette dans votre lit (et plus généralement avant le coucher) n’est pas conseillée ! Enfin, en cas d’éveils prolongés, il vaut mieux carrément vous lever et reprendre la lecture de votre livre dans votre fauteuil par exemple. Le lit doit absolument rester un lieu de repos.

ATTENTION AU CHOIX DE VOTRE LITERIE

Une literie trop vieille ou trop dure risquera d’accentuer vos douleurs et de vous réveiller fréquemment. Privilégiez donc des matelas ayant la capacité de s’adapter à votre morphologie. Cela optimisera votre confort et limitera au maximum les points de pression. Enfin, faites également attention à bien isoler votre chambre du bruit, du froid et de la chaleur, autant de paramètres à prendre en compte pour vous aménager un environnement propice au sommeil.  

BON À SAVOIR

Selon les formules, la complémentaire Santé du Crédit Agricole prend en charge la médecine alternative et/ou médecine douce telles que l’acupuncture et la diététique qui peuvent contribuer à retrouver le sommeil.

Article publié en partenariat avec Santé Magazine


(1) Institut national du sommeil et de la vigilance (INSV)
(2) Sondage Harris Interactive pour l'Afipa, la fédération des fabricants de produits d'automédication (2018)

 

© Santé Magazine – Décembre 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.

Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale. La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet. Les garanties du contrat Complémentaire Santé sont assurées par Pacifica, entreprise régie par le code des assurances (mentions légales complètes accessibles en cliquant ici ).