Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un agriculteur 
Nous contacter

Vente directe et coronavirus : l’encaissement à distance est possible

08/04/2020 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Décryptage

tout un mag pour vous

Vente directe et coronavirus : l’encaissement à distance est possible

Livraisons à domicile, dépôts en points-relais, regroupements de producteurs, vente en ligne… de nombreuses démarches de producteurs se mettent en place pour écouler les produits en manque de débouchés. L’offre des solutions monétiques s’adapte elle aussi.

Pour écouler leur production face à la perte de plusieurs débouchés, comme la restauration ou les marchés de plein vent, les producteurs aménagent et diversifient leurs modes de vente. Les livraisons à domicile ont explosé, de même que les ventes en « drive fermiers », ces points-relais où les consommateurs récupèrent les produits précommandés auprès des agriculteurs. Preuve de cet engouement : dans les 45 « drive fermiers » du réseau Bienvenue à la ferme des Chambres d’Agriculture, le panier moyen est ainsi passé de 40 à 60 euros depuis le début de la crise.
« Pour faire face à la demande croissante depuis le début du confinement, une vingtaine de projets de création sont en préparation sur l’ensemble du territoire : nouveaux points de retraits, sites de e-commerce individuels ou démarches collectives Drives fermier », indique-t-on au sein du réseau Bienvenue à la ferme.

Si certaines démarches peuvent se mettre en place rapidement, comme les regroupements éphémères de producteurs ou la livraison à domicile, d’autres, comme la création d’un site internet, demandent davantage d’investissement en terme de temps. La vente en ligne peut cependant devenir un canal de vente intéressant sur le long terme, même au-delà de la crise actuelle.

DES SOLUTIONS D'ENCAISSEMENT À DISTANCE

Parmi les recommandations sanitaires encadrant la vente de produits au public, les paiements par carte bancaires et sans contact sont recommandés. Beaucoup d’agriculteurs en vente directe sont déjà équipés d’un terminal de paiement électronique pour l’encaissement à la ferme.
Pour ceux souhaitant mettre en place l’encaissement à distance (par téléphone par exemple, afin de gérer les commandes par livraison), qui nécessite l’installation d’un logiciel spécifique, le Crédit Agricole fait savoir que l’installation de ce logiciel est possible à distance. L’activation des options pour l’encaissement en dehors de la ferme ou pour le sans-contact est également proposée. La banque invite ses clients à contacter leur conseiller afin de vérifier les aspects techniques.

D’autre part, pour les producteurs ayant subi un arrêt de leur activité en raison du confinement, le Crédit Agricole propose le remboursement de l’abonnement mensuel de location du terminal de paiement électronique. Parmi les activités d’agritourisme, de fermes pédagogiques et d’accueil à la ferme, des pertes de chiffre d’affaire de plusieurs milliers d’euros sont à déplorer.

Rédaction : Adèle Magnard

 

Retrouvez toute l’actualité agricole sur pleinchamp.com

 

© Pleinchamp – Avril 2020

Article à caractère informatif et publicitaire.