Retour au site Crédit Agricole
Le blog des collectivités / Finances

Une sélection d’actualités générales et financières utiles pour votre collectivité

5 milliards pour la rénovation urbaine

22 jan
5 milliards pour la rénovation urbaine
Finances

22 janvier

L’État, Action Logement et l’Anru (Agence nationale de rénovation urbaine) viennent de signer une nouvelle convention tripartite pour financer des actions de rénovation des quartiers en grave difficulté.

Pas moins de 400 quartiers en difficulté (200 quartiers d’intérêt national et 200 sites d’intérêt régional) sont concernés par le nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU) dont le financement vient d’être adopté. Outre les grandes villes, des villes moyennes et des communes péri-urbaines sont également concernées. C’est le cas par exemple de Schiltigheim, Pau, Lisieux, Chenove, Sens, Châteauroux, Vitry-le-François, Petit-Quevilly, Cléon, Montereau, Alès, Laxou, Sin-le-Noble, Port-de-Bouc, Miramas, Oyonnax ou Échirolles.
Le programme démarrera en 2016 et s’étendra jusqu’en 2024. Il devrait concerner environ deux millions de personnes. Son principal objet consiste à engager de vastes travaux afin de favoriser la transformation du cadre de vie des habitants. Ce nouveau programme veut notamment faire la part belle à la "ville durable". Bâtiments à haute qualité environnementale, optimisation de la consommation d’énergie, espaces verts, objets connectés et ville dite intelligente seront privilégiés.

Attirer 20 milliards d’euros d’investissement

Porté par l’Agence nationale de rénovation urbaine, ce programme vise à modifier en profondeur des quartiers connaissant de graves difficultés. La convention tripartite entre l’État, l’Agence nationale de rénovation urbaine et Action Logement, signée le 2 octobre 2015, établit la contribution d’Action Logement (ex. 1% logement) au financement du NPNRU. Celui-ci couvrira la période d’octobre 2015 au 31 décembre 2019. Action Logement est le principal contributeur puisqu’il devra apporter 93 % des cinq milliards prévus. Les 7 % restant sont mobilisés par la Caisse de garantie du logement social et la Caisse des dépôts. Les fonds d’Action Logement seront notamment distribués par l’Anru aux maîtres d’ouvrage, sous la forme de subventions, pour des opérations de démolition, d’aménagement, d’ingéniérie, etc. En contrepartie de la somme apportée par Action Logement, 12,5 % des logements sociaux devront être attribués à des salariés du privé. Un calendrier de versement des fonds par Action Logement est également prévu dans la convention.
Selon les signataires de la convention tripartite, les 5 milliards d’euros devraient permettre d’attirer 20 milliards d’euros d’investissement dans la rénovation des quartiers de la politique de la Ville et ainsi "amplifier l’action en faveur de la mixité sociale, de l’égalité et de la citoyenneté".

Pour en savoir plus :


© Philippe Houdart – MIG/Uni-éditions – novembre 2015