Retour au site Crédit Agricole
Le blog des collectivités / Général

Une sélection d’actualités générales et financières utiles pour votre collectivité

Comment lutter contre la précarité énergétique

24 déc
Général

Décembre 2014

Les collectivités sont nombreuses à mettre en place des stratégies de lutte contre la précarité énergétique. La rénovation énergétique des logements est l’une des priorités du Gouvernement. L’Anah vient de publier un guide recensant conseils et bonnes pratiques sur le sujet.

Le cadre de la rénovation énergétique

Le plan d’investissement pour le logement a été présenté par le président de la République le 21 mars 2013. Il décline notamment le plan de rénovation énergétique de l’habitat (PREH), plan d’actions de l’État mis en place pour atteindre l’objectif de rénover 500 000 logements par an à l’horizon 2017, dont 120 000 logements sociaux et 380 000 logements privés. Il s’agit avant tout de favoriser la décision de rénovation, de permettre son financement et de mobiliser les professionnels. Dans le cadre du PREH, une prime a été mise en place pour aider les ménages aux revenus moyens à financer un bouquet de travaux. Par ailleurs, les aides du programme Habiter mieux, destiné aux ménages modestes, ont été renforcées. Les collectivités peuvent contribuer financièrement à ces travaux grâce au versement de subventions.

Le programme Habiter mieux

Ce programme est une opération nationale d’aide à la rénovation thermique des logements privés. Pour bénéficier des aides du programme, il faut atteindre au minimum 25 % de gain énergétique pour les propriétaires occupants, et 35 % pour les propriétaires bailleurs. Les collectivités et les élus ont un rôle de tiers de confiance et leur mission est de mettre en relation leurs habitants en situation de précarité énergétique avec l’opérateur d’ingénierie qui a pour mission de leur apporter un conseil neutre et professionnel sur leur projet de travaux. Ils peuvent également intervenir en appui sur la recherche de devis et de financements.
Les élus, par leur proximité avec la population, sont à même d’identifier les ménages en situation de précarité énergétique. Dans le cadre de ce programme, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) vient de publier un guide sur l’évaluation énergétique à destination des opérateurs et des maîtres d’ouvrage publics d’opérations programmées, notamment les collectivités, pour les aider dans leur accompagnement des particuliers. Il fournit des informations issues de bonnes pratiques.

L’évaluation énergétique

L’étape-clé de la rénovation tient dans l’évaluation énergétique, qui en est le point de départ. Elle permet de définir les points forts et les points faibles d’un logement, avant de préconiser les travaux nécessaires pour améliorer sa performance énergétique. Cette évaluation de la situation permet de recommander les travaux les mieux adaptés aux besoins du propriétaire et à ses capacités financières.

Des outils et des conseils

Le guide de l’Anah revient sur les notions fondamentales à maîtriser en matière de méthode d’évaluation énergétique, notamment le calcul des consommations conventionnelles des logements (3CL) pour le diagnostic de performance énergétique (DPE), qui s’intéresse aux trois principaux types de consommation énergétique dans le logement (chauffage, eau chaude et refroidissement). Il faut noter que les collectivités et les opérateurs de l’habitat sont libres dans le choix des logiciels et des méthodes de calcul utilisables.
Dans certaines situations, des difficultés peuvent être rencontrées, notamment dans le cas de logements anciens, logements non chauffés avant travaux, logements chauffés au bois, etc. Le guide donne des pistes pour les résoudre. Il fournit également des conseils pour convaincre les propriétaires d’engager des travaux de rénovation performants (afin d’intégrer le programme Habiter mieux), en dialoguant avec les particuliers.

Pour en savoir plus :
Anah – Guide "Les clés de l’évaluation énergétique"


© Jaumette Harang – MIG/Uni-éditions – décembre 2014