Retour au site Crédit Agricole
Le blog des collectivités / Général

Une sélection d’actualités générales et financières utiles pour votre collectivité

Le Conseil supérieur de la forêt réactivé

21 juin
Général

Juin 2013

Le Conseil supérieur de la forêt (CSF) s’est réuni en vue de la préparation du volet forêt de la loi d’avenir sur l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt. Cette loi devrait être présentée au Parlement à l’automne.

Trois ans que cela n’était pas arrivé : le Conseil supérieur de la forêt, des produits forestiers et de la transformation du bois (CSF) s’est réuni le 4 février dernier à Paris à la demande du ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll. Cette réunion s’inscrit dans un calendrier : la loi d’avenir sur l’agriculture, l’agroalimentaire et la forêt devrait en effet être présentée au Parlement à l’automne.
Le nouveau CSF, dont la composition avait été arrêtée en janvier dernier, comprend des représentants des régions, départements et communes, mais aussi des propriétaires forestiers privés. Les professionnels des métiers de la forêt et du bois y sont également représentés, ainsi que des associations d’usagers et de défense de l’environnement.
Au cours de la réunion, le ministre de l’Agriculture a appelé de ses vœux la mise en œuvre d’une véritable politique nationale forestière.

La filière forêt-bois au cœur des attentes
La filière forêt-bois, dont le chiffre d’affaires avoisine les 60 milliards d’euros, « peut et doit être au cœur de l’économie verte qui se construit », a notamment fait valoir le ministre. Cette filière serait en effet à même de répondre, selon lui, à une triple attente : le développement économique, une excellence environnementale reconnue, notamment en termes de biodiversité, et une valeur sociale forte, avec près de 400 000 emplois sur la filière forêt bois et les activités qui en dépendent.

Les communes forestières en difficulté
Au cours de la réunion, la Fédération nationale des communes forestières, a défendu, au nom des maires, le régime forestier et l’aide à l’Office national des forêts (ONF). Mais, alors que les communes forestières doivent verser à l’ONF une subvention issue du produit de la vente du bois, la Fédération a attiré l’attention sur la mévente du bois qui met les communes forestières en difficulté et a appelé à réfléchir à d’autres ressources.

La réunion a permis de faire le point sur d’autres dossiers tels que le Fonds forestier stratégique carbone dont la création est défendue par les représentants de la filière bois. L’ensemble de la filière bois demande à l’État d’alimenter ce fonds par 25 % des montants annuels issus de la mise aux enchères des quotas carbone à compter du 1er janvier 2013. Mais si, lors du CSF, Stéphane Le Foll a encouragé les organisations professionnelles de la filière à poursuivre leur initiative en ce sens, le ministre a reconnu qu’aucune dotation n’était envisageable à ce stade.

Pour en savoir plus : Ministère de l’Agriculture – réunion du CSF


© Uni-éditions – MIG – avril 2013