Retour au site Crédit Agricole
Le blog des collectivités / Général

Une sélection d’actualités générales et financières utiles pour votre collectivité

Logement d’abord, la stratégie est lancée

09 jan
Général

Janvier 2012

Dix territoires ont été sélectionnés pour piloter la mise en œuvre opérationnelle de la stratégie du « logement d’abord ». Cette politique fait partie du chantier national prioritaire pour l’hébergement et le logement, lancé en 2009. Son but est de soutenir la prise en charge des personnes sans-abri ou mal logées.

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Écologie et du Développement durable, et Benoist Apparu, secrétaire d’Etat chargé du Logement, ont désigné les dix territoires pilotes sélectionnés pour mettre en œuvre la stratégie du « logement d’abord » le 19 octobre. Cette annonce s’inscrit dans le cadre du chantier national prioritaire pour l’hébergement et le logement que Benoist Apparu avait mis en place fin 2009. Son but est de procéder à une refondation de la politique d’accueil, d’hébergement et d’insertion. Cela repose sur deux principes, la mise en place d’un véritable service public de l’hébergement et de l’accès au logement et la priorité accordée à l’accès au logement des personnes, sans nécessairement passer par un hébergement.

10 territoires pilotes volontaires

Au sein des territoires sélectionnés (parmi 25 candidatures), le relogement sera accéléré. Sont concernés les Bouches-du-Rhône, la Bourgogne (Région et département de Côte d’or), le Gard, la Gironde, la Haute-Garonne, l’Île-de-France, l’Isère, le Nord (Communauté urbaine de Lille), le Pays de Loire (Loire-Atlantique et Sarthe) et le Rhône (Grand Lyon). Il s’agit non seulement de faciliter l’accès aux logements sociaux, mais aussi de proposer d’autres solutions d’hébergement telles que les pensions de famille.
« Avec ces territoires pilotes, il s’agit de voir concrètement, sur le terrain, comment nous pouvons améliorer le service rendu aux personnes sans abri en faisant de l’accès au logement une priorité. Aujourd’hui, plus de 20 000 personnes sortent chaque année de l’hébergement vers un logement. Nous voulons amplifier cette dynamique en créant un véritable accompagnement qui répond aux besoins des personnes », ont souligné les ministres.

Le logement, la finalité

La stratégie du « logement d’abord » témoigne d’un changement de paradigme : le but des interventions auprès des personnes sans-abri est de leur proposer un logement permanent. Il s’agit donc de « créer de nouveaux services d’accompagnement dans le logement, adaptés dans leur intensité ainsi que dans leur durée, aux besoins aux personnes », indique le ministère. Les territoires pilotes recevront le soutien de l’Agence nationale des solidarités actives : « Dans ce cadre, 1,5 million d’euros seront engagés sur la période 2011-2012 pour la mise en place de projets innovants, l’évaluation de nouvelles actions, ou encore le renforcement de la coordination des acteurs locaux », est-il précisé.

Les assises interrégionales

L’Etat a lancé en octobre un mouvement de concertation qui passe par l’organisation d’assises interrégionales sur le « logement d’abord ». Le but est de permettre aux acteurs impliqués (les services de l’Etat, les partenaires associatifs, les acteurs locaux, les bailleurs sociaux et les collectivités territoriales) d’échanger, d’élaborer une nouvelle approche pour intervenir auprès des personnes sans-abri ou mal logées et de définir le « logement d’abord ». Une synthèse de ces débats va être présentée ce mois-ci (décembre), à l’occasion d’une journée d’assises nationales.

Plus d’informations : www.developpement-durable.gouv.fr


© Jaumette Harang – Uni-éditions –décembre 2011