Retour au site Crédit Agricole
Le blog des collectivités / Général

Une sélection d’actualités générales et financières utiles pour votre collectivité

Services à la personne, l’initiative du Lot

04 mai
Général

Mai 2012

Le département du Lot (46) a fait le choix de rationaliser la gestion des services à la personne en créant une entreprise publique locale regroupant les associations chargées de l’aide à domicile des personnes âgées et handicapées.

Le département du Lot a entrepris de mutualiser les moyens des associations d’aide à domicile au niveau du département, avec la création, en septembre 2010, d’une entreprise publique locale (EPL). Partant du constat que leurs déficits s’accumulaient année après année, le département a décidé de structurer les moyens d’action des associations d’aide à la personne. « La proportion de financement du service dans le Lot est de 86 % à la charge du département et de 14 % à la charge de la personne aidée », souligne-t-on au conseil général, dont l’objectif est de maintenir des tarifs abordables pour les bénéficiaires des services. Environ 4 500 personnes âgées et handicapées bénéficient de l’aide à domicile dans le département.

Après un audit du fonctionnement des aides à domicile sur le département, en partenariat avec l’association ADMR (Aide à domicile en milieu rural), les conclusions ont pointé du doigt plusieurs éléments. Ainsi, aucun lien hiérarchique n’existait entre les 26 associations d’aide à domicile agissant sur le terrain et l’association œuvrant au niveau départemental. Des carences en matière de gestion et de management ont également été observées. Le Lot a donc décidé de créer « Lot Aide à Domicile », une EPL, afin de mutualiser les moyens des associations d’aide à domicile au niveau du département. Totalement innovante, cette initiative a également pour objectif d’assurer la pérennité de ces services, de sauvegarder les emplois et d’animer le lien social. Le coût total du projet a été estimé à 23,8 millions d’euros.


Bilan

Un peu plus de six mois après sa création, les promoteurs de l’EPL estiment qu’elle a permis de sauvegarder 900 emplois dans le département et par conséquent de pérenniser les services d’aide auprès de 4 000 personnes âgées. Ce mode de gouvernance unique (22 interlocuteurs, employant au total 900 salariés, sont regroupés en un seul guichet) est gage d’une plus grande efficacité. Le droit du travail fait l’objet d’une attention particulière. Et la formation du personnel est privilégiée afin de permettre une progression de son niveau de qualification et d’améliorer ainsi l’accompagnement des personnes aidées.

D’un point de vue financier, la société d’économie mixte a enregistré un déficit d’exploitation de 600 000 euros sur ses 14 mois d’existence. Considérant qu’avec le système précédent, le déficit cumulé des associations et services du secteur s’élevait à plus de deux millions d’euros, ce résultat est encourageant. Le but reste toutefois de parvenir à un équilibre financier dans les prochaines années.

Pour en savoir plus : http://semlad.lot.fr


© Jaumette Harang – Uni éditions – mai 2012