Pourquoi gérer sa dette ?

Découvrez les avantages
Pourquoi gérer sa dette ?

  • Optimiser durablement les frais financiers
  • Simplifier la gestion de ses lignes d’emprunts
  • Diversifier l’exposition de sa dette au risque de taux d’intérêt

Différents objectifs peuvent conduire une collectivité à gérer activement sa dette, c’est-à-dire à réaménager son stock d’emprunts ou à mettre en place des instruments de couverture du risque de taux d’intérêt.

Réduire le coût de la dette

C’est un des premiers objectifs d’une gestion active de la dette, qui se traduit par la réduction du poids des frais financiers supportés par la collectivité. Pour cela, elle dispose de plusieurs leviers ; selon le cas, la collectivité peut être amenée à :

  • utiliser les possibilités d’arbitrage offertes par les prêts à taux variable :
    • changement d’index de référence
    • et/ou passage à taux fixe pour figer le taux d’un emprunt à un niveau jugé attractif, compte tenu des conditions et des anticipations du marché ;
  • réaménager un emprunt contracté dans le passé, pour modifier les modalités d’amortissement d’un emprunt (raccourcissement de la durée de remboursement, passage d’échéances annuelles à des échéances infra-annuelles…) ;
  • rembourser par anticipation certains emprunts si elle dispose par ailleurs d’une trésorerie oisive, non rémunérée.

Ne pas confondre…

La réduction du coût de la dette est réelle lorsque, à capital inchangé, la somme d’intérêts et de frais financiers devant être acquittée jusqu’à l’extinction de l’emprunt ou du stock de dette est durablement inférieure à ce qu’elle était avant l’opération de réaménagement. Ainsi, il ne faut pas confondre gestion active de la dette et opérations d’ajustements budgétaires visant la seule réduction des annuités, par exemple en rallongeant la durée de tel ou tel emprunt ou en décalant opportunément une échéance.

Faciliter la gestion et le suivi de la dette

Le stock de la dette d’une collectivité locale est composé de différents emprunts souscrits à des dates et pour des durées différentes. Dans un souci de simplification, la collectivité peut avoir intérêt à regrouper plusieurs emprunts – on parle de compactage – pour ne plus avoir à gérer et à suivre que quelques lignes. La technique la plus simple consiste à regrouper différents emprunts présentant la même durée de remboursement résiduelle. Mais il est également possible de regrouper plusieurs emprunts dont la durée restant à courir est différente en calculant la moyenne pondérée des différents emprunts, tant en terme de durée résiduelle qu’en terme de taux d’intérêt.

Réduire l’exposition de la dette au risque de taux

Qu’elle soit endettée à taux fixe ou à taux variable, toute collectivité est exposée au risque de taux. Il est défini comme le risque lié aux variations des taux d’intérêt. Ces variations font courir deux types de risques à la collectivité qui s’analysent en terme de gain (ou de perte) d’opportunité :

  • si sa dette est à taux fixe, la collectivité bénéficie d’un gain d’opportunité en cas de remontée des taux d’intérêt ; mais en cas de baisse, elle ne pourra pas en profiter (perte d’opportunité) ;
  • si sa dette est à taux variable, la collectivité est gagnante en cas de baisse des taux d’intérêt ; mais en cas de hausse des taux, elle s’expose à un renchérissement du coût de sa dette.

Afin de répartir ces risques et de sécuriser sa dette, la collectivité a intérêt à diversifier le plus possible son encours de dette, en évitant "de mettre tous ses œufs dans le même panier". La diversification consiste à répartir l’encours de sa dette entre les différentes familles de prêts afin de parvenir à un équilibre entre prêts à taux fixe et prêts à taux variable et, au sein de sa dette à taux variable, à panacher les différents index utilisés pour compenser les différences de mouvement de taux. Au-delà de cette stratégie de diversification qui a tendance à figer les caractéristiques à l’instant T, la collectivité peut mettre en place une politique de gestion dynamique visant, d’une part à profiter des évolutions de taux d’intérêt qui lui sont ou qui lui seraient favorables compte tenu de ses anticipations, d’autre part à se prémunir contre les évolutions qui lui sont ou qui lui seraient défavorables.

  • Télécharger