Il s’agit de la différence entre le prix d’achat d’un bien immobilier et son prix à la revente. Hormis les cas d’exonération, les plus-values sont soumises à l’impôt sur le revenu au même titre que les salaires, traitements, revenus fonciers... et s’ajoutent à ces derniers pour le calcul du revenu imposable. Les règles de calcul des plus-values immobilières sont définies par une loi du 19 juillet 1976.