Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

Asseoir sa création d’entreprise sur des bases solides

05 déc
Activité

Décembre 2011

Les créateurs accompagnés réussissent mieux que les autres. Raison de plus pour solliciter l’aide des réseaux spécialisés dans l’appui aux porteurs de projet. De ce point de vue, la formule d’accompagnement « Mission jeunes entreprises », proposée par les experts comptables, ne manque pas d’intérêt.

Contrairement à la plupart des dispositifs, qui prennent fin au moment du dépôt des statuts, ce programme d’accompagnement s’inscrit dans la durée. Non seulement il aide le créateur à préparer son projet, mais aussi il le suit durant ses trois premières années d’activité. De quoi bâtir et installer sa création d’entreprise sur des bases solides.

Un processus de longue haleine

Il existe sur le marché de la création et de la reprise d’entreprise de multiples dispositifs d’accompagnements, taillés sur mesure pour tous les types de projets (micro-entreprise, start-up internet, PME de croissance) et tous les publics (jeunes, chômeurs créateurs, cadres en reconversion). Si l’offre est riche, elle pêche pourtant sur un point : la durée de l’accompagnement. De fait, la plupart des dispositifs sont limités dans le temps et prennent fin une fois l’entreprise créée. A ce stade, le nouveau dirigeant se retrouve seul pour lancer et développer son activité. « C’est dommage car la phase post-création implique elle aussi des choix capitaux pour l’avenir de l’entreprise », souligne Jean-Marc Eyssautier, président de la commission entreprises du Conseil supérieur de l’Ordre des experts comptables.

C’est justement pour combler ce manque que l’Ordre des experts comptables a imaginé un dispositif d’accompagnement pensé dans la durée. Baptisé Mission jeunes entreprises, celui-ci se décompose en 10 étapes, structurant la démarche du créateur, d’abord en amont du projet, ensuite durant la phase de création proprement dite, enfin durant les premières années d’activité.
Au cours de ce processus de longue haleine, chaque sujet est abordé, en cheville avec l’expert comptable, qui fait profiter le créateur de son expertise et de ses conseils : analyse du projet, élaboration du plan d’affaires, recherche de financement, aide au choix des statuts, accomplissement des formalités, mise en place des outils de gestion, aide à la gestion administrative et comptable, analyse de l’activité…
Nicolas Rollet, gérant d’une entreprise horticole en Picardie, a fait appel à ce dispositif. « Ça m’a bien aidé, au départ, notamment pour la réalisation de mon plan d’affaires et de mes comptes prévisionnels. Par la suite, ça m’a donné une tranquillité d’esprit dans la gestion de mes obligations comptables. Pour ce qui est du développement commercial, en revanche, j’ai choisi de me faire épauler par la CCI. »

12 heures offertes

Chacune des étapes du processus donne lieu à un certain nombre d’heures de conseil, défini au départ, qui permet, à tous les stades du projet, de peser les enjeux en balance et d’opérer les bons choix. En tout, ce programme d’accompagnement représente, selon la nature et la complexité du dossier, de 50 à 100 heures de conseil. Soit un budget de quelques milliers d’euros, sachant que le coût de l’opération est dilué sur plusieurs années.
Bonne nouvelle : un dispositif voisin, là aussi développé par les experts comptables (mais uniquement dans certaines régions), et baptisé Créer-accompagner, propose un accompagnement similaire. Sur une durée de 14 à 16 mois cette fois. Afin de le promouvoir, les cabinets d’expertise qui le diffusent offrent actuellement 12 heures de conseil gratuites aux porteurs de projets désireux d’y souscrire.

Pour plus d’information :

Mission Jeunes Entreprises

Créer-Accompagner


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - octobre 2011