Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / DIRIGEANT

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

Un outil pour financer sa prospection à l’étranger

23 juin
DIRIGEANT

Juin 2011

Après deux années d’expérimentation, le dispositif du prêt pour l’export (PPE), qui permet aux entreprises de financer leurs démarches de prospection à l’étranger, vient d’être modifié. Son montant et ses conditions d’éligibilité sont assouplis.

Un dispositif incitatif

Toutes les études le montrent : les PME qui exportent créent plus de valeur et d’emplois que les autres. Malheureusement, les entreprises françaises peinent à s’imposer à l’étranger. Elles sont moins dynamiques dans ce domaine que les entreprises allemandes notamment, où la culture de l’export irrigue largement le tissu économique.

Pour tenter de rattraper ce retard, les pouvoirs publics ont mis en place une politique incitative, destinée à faciliter le passage à l’acte. Ils ont notamment institué des prêts et subventions, destinés à lever l’obstacle du financement. Le prêt pour l’export (PPE) en fait partie.

Distribué par l’organisme public Oseo, ce dispositif s’adresse aux PME de moins de 250 salariés réalisant moins de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires qui souhaitent engager un programme d’investissement en vue de se développer à l’international. Peu importe qu’elles aient déjà un pied à l’étranger ou qu’elles entament une démarche export pour la première fois.

Les caractéristiques du PPE

Ce prêt offre plusieurs avantages. D’abord, il fonctionne sans garantie ou presque. Seul un dépôt de 5 % du montant emprunté est exigé au départ, à titre de garantie. Ensuite, il permet de mobiliser des sommes conséquentes. Son montant, qui était plafonné à 80 000 €, a en effet été revu à la hausse en février 2011. Il est désormais compris entre 20 000 et 150 000 €, dans la limite des fonds propres de l’entreprise. Alors qu’il était jusqu’alors réservé aux entreprises de plus de trois ans, il est désormais accessible aux entreprises récemment créées. Enfin, sa durée est de six ans, à taux fixe, avec un différé de remboursement d’un an. Pour solliciter ce prêt, il faut remplir un formulaire sur le site d’Oseo.

Les dépenses éligibles

La vocation du PPE est de financer l’ensemble des dépenses immatérielles liées à une démarche export. Son champ d’application est donc étendu. Il peut ainsi être utilisé pour financer les dépenses liées aux foires, salons, manifestations commerciales, à des actions marketing, de communication, de recrutement, de formation…

Il permet en particulier de prendre en charge les dépenses que les banques n’ont pas vocation à financer, telles que les études de marché, les frais de prospections ou encore le salaire d’un volontaire international en entreprise (VIE). Le PPE peut également servir à renforcer la capacité en fonds de roulement de l’entreprise, de manière à lui permettre de mener sa démarche avec une plus grande marge de manœuvre.

www.oseo.fr


© Uni-éditions – mai 2011