Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

Des stratégies de financement vertueuses pour la croissance

14 jan
Des stratégies de financement vertueuses pour la croissance
FINANCES

14 janvier

Les entreprises de croissance ont-elles des stratégies de financement spécifiques ? Oui, et selon l’Observatoire du financement des entreprises, cela participe activement à leur développement.

Si certains problèmes dont souffre le tissu économique français (manque de PME exportatrices, effort d’innovation insuffisant, déficit d’ETI...) font l’objet de nombreuses études, plus rares sont celles qui cherchent à analyser la performance des entreprises au regard de leurs stratégies de financement.
Dans un récent rapport consacré aux PME et ETI en croissance, l’Observatoire du financement des entreprises, qui regroupe les grands acteurs publics et privés du financement, se penche justement sur cette question. À partir de l’analyse du quart des PME et ETI les plus performantes du tissu économique français, ses experts ont analysé en profondeur l’influence des facteurs financiers dans leur dynamique de développement. Plusieurs tendances en ressortent.

Endettement et croissance

Premier constat : les PME et ETI qui affichent des performances supérieures aux autres en termes de croissance recourent davantage à l’endettement. Endettement à court terme, pour financer leurs besoins en fonds de roulement, notamment grâce à des concours bancaires accrus. Endettement à long terme, pour financer des investissements productifs qui vont permettre de gagner en compétitivité et d’accroître leurs parts de marché.
Ce recours à l’endettement est nettement perceptible en amont des phases de croissance. À cette occasion, les entreprises concernées lèvent davantage de dette à moyen terme. D’une part par besoin (il faut bien financer les investissements), d’autre part par choix. Au final, leurs bilans affichent un déséquilibre en faveur de la dette plus marqué que les autres entreprises.

Ouverture du capital et croissance

Second point marquant : les PME et ETI en croissance ouvrent plus fréquemment leur capital que les autres entreprises et elles le font de manière plus prononcée. Cela est somme toute logique : le recours à l’endettement se traduit par une augmentation significative de la taille des bilans de ces entreprises, qui à son tour entraîne un besoin accru en fonds propres. Pour ne pas déséquilibrer leur structure financière, ces entreprises ont donc besoin d’ouvrir leur capital de façon plus fréquente, voire de manière plus marquée. Un choix qui n’est pas sans conséquences en termes d’indépendance capitalistique, mais qui mène à des performances économiques supérieures à la moyenne des autres entreprises.

Pour en savoir plus :
Rapport sur le financement des PME et ETI en croissance


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - Novembre 2015