Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

Un nouveau dispositif d’assurance crédit pour les PME

05 nov
FINANCES

Novembre 2014

80 % des entreprises sont confrontées à des impayés. Afin de couvrir le risque client, la Coface lance un nouveau dispositif d’assurance crédit, spécialement destiné aux PME.

Pour sécuriser ses créances client, on peut recourir à l’affacturage, un mécanisme qui consiste à "céder" ses factures, contre une somme donnée, à un organisme qui se chargera de leur recouvrement. On peut aussi souscrire une assurance crédit. Cette deuxième option est un bon moyen d’assurer ses arrières lorsqu’on travaille avec de nouveaux partenaires d’affaires, dont on ne connaît pas la solidité financière, ou qui sont basés à l’étranger et présentent de ce fait un risque de défaut de paiement accru.
Dans le contexte actuel, où le niveau de trésorerie des entreprises reste largement inférieur à celui d’avant crise, cette couverture constitue un filet de sécurité non négligeable puisqu’elle assure à l’entreprise le paiement de ses factures impayées. Ce n’est pas son seul avantage. Elle décharge aussi son personnel administratif d’une procédure de recouvrement, souvent longue et fastidieuse. Enfin, elle permet d’obtenir, en amont de la conclusion du contrat, des informations qualifiées sur la solidité financière de ses clients.

Une assurance crédit dédiée aux PME

En début d’année, le groupe Coface (Compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur), l’un des principaux acteurs mondiaux de la couverture du risque client, a lancé une nouvelle offre d’assurance crédit, spécialement dimensionnée pour les PME. Baptisée Easyliner, cette assurance couvre les risques d’impayés en France ainsi qu’à l’étranger, des entreprises dont le chiffre d’affaires n’excède pas 4 millions d’euros.
Elle donne accès à plusieurs prestations. D’abord, un service d’informations et de conseils, permettant de jauger la fiabilité de ses nouveaux clients et de leur appliquer des modalités de paiement adaptées. Ensuite, un service de recouvrement des créances impayées. Enfin, un dispositif d’indemnisation, couvrant les factures restant dues à hauteur de 90 % de leur montant.
Le fonctionnement d’Easyliner est simple. Pour chaque nouveau client, la Coface fixe et garantit un encours de facturation à ne pas dépasser. Si un client souhaite effectuer des commandes récurrentes, l’assurée doit veiller à ce qu’il règle son encours avant de lui accorder de nouveaux délais de paiement.
En cas d’impayés, l’entreprise créancière dispose de 150 jours, date de facture, pour déclarer la situation. Le délai d’indemnisation est alors de 150 jours (voire 30 jours si le débiteur est insolvable).

Gestion en ligne

Bon point : l’assurance crédit Easyliner a le mérite d’être entièrement pilotable en ligne. Que ce soit pour gérer son contrat, ses garanties ou ses déclarations d’impayés, l’assuré effectue l’ensemble de ses démarches via une plateforme sécurisée. Les échanges en sont facilités et les accords de garantie peuvent ainsi être donnés rapidement par la Coface.
Reste la question du coût. Celui-ci dépend de plusieurs paramètres : le chiffre d’affaires de l’entreprise assurée, son secteur d’activité, le nombre de clients à assurer. Dans le cas d’Easyliner, il démarre à moins de 1% du chiffre d’affaires assuré, et augmente selon les options choisies.

Pour en savoir plus :
Coface – L’assurance crédit Easyliner


© Thibault Bertrand – MIG/Uni-éditions – septembre 2014