Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

Un prêt pour financer son développement à l’export

23 juin
FINANCES

Juin 2011

La prospection de nouveaux marchés à l’export occasionne souvent des frais importants. Pour permettre aux entreprises de financer cette étape de leur développement, Oséo et Ubifrance diffusent un prêt taillé sur mesure.

Combler une lacune dans la chaîne du financement

Pour beaucoup d’entreprises, trouver des débouchés à l’export se révèle problématique, non pas parce que leurs produits sont moins performants que ceux de la concurrence, mais bien souvent à cause d’une trésorerie insuffisante. En effet, initier une démarche à l’export nécessite d’engager des dépenses souvent conséquentes. Entre les études de marchés, les frais de déplacements et d’hébergement, voire l’adaptation des produits ou des emballages aux normes étrangères, la note peut rapidement grimper.

Lorsque la trésorerie de l’entreprise est insuffisante pour absorber ces dépenses exceptionnelles, les entreprises préfèrent s’abstenir, d’autant que le retour sur investissement d’une démarche export n’est jamais immédiat. Quant aux banques, elles ne sont malheureusement pas d’un grand secours, car elles ne financent pas ce type de dossier, leur vocation étant de privilégier les investissements fonciers et matériels.

C’est pour combler ce besoin, insuffisamment pris en compte dans la chaîne du financement, que l’établissement public Oséo, dédié à l’accompagnement des entreprises innovantes, propose en partenariat avec Ubifrance, l’agence pour le développement international des entreprises, un dispositif dédié : le prêt pour l’export (PPE).

Un prêt de 20 000 à 80 000 €

Le prêt spécifique permet d’emprunter une somme comprise entre 20 000 € et 80 000 €, remboursable sur une durée de 6 ans, avec des conditions allégées la première année. Il s’adresse aux PME de plus de 3 ans, ayant besoin de financer leur développement à l’international, et en particulier des dépenses immatérielles. Ce qui englobe un large champ de besoins : études de marché, prospection, foires, salons, frais de design et d’adaptation des produits aux normes étrangères, recrutement et formation de personnels, recours au VIE (volontariat international en entreprise), etc.

Ce prêt présente l’avantage d’être assorti d’une garantie “à minima”, limitée à 5 % de son montant, cette somme, versée au départ, étant restituée à l’échéance finale, augmentée des intérêts générés. Enfin, le PPE peut être actionné rapidement, puisque les fonds peuvent être débloqués sous 15 jours, à compter du dépôt de la demande, qui peut être effectuée au choix, sur le site d’Oséo ou par l’intermédiaire d’un conseiller Ubifrance.

En savoir plus : www.oseo.fr/notre_mission/notre_offre/international/exportations/pret_pour_l_export


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - janvier 2011