Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / Social RH

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

De nouvelles aides pour l’emploi des personnes handicapées

21 juin
Social RH

Juin 2013

L’Agefiph, l’association qui gère le fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapés, met en place deux nouveaux dispositifs d’aide. Le premier concerne les jeunes embauchés en contrat d’avenir, le second les salariés handicapés en fin de carrière.

L’Agefiph a pour mission d’aider les personnes handicapées à accéder à l’emploi. Notamment en accordant un soutien financier aux entreprises qui les recrutent. Depuis le 1er janvier 2013, cet organisme propose deux nouvelles aides aux employeurs. La première concerne les embauches réalisées dans le cadre des emplois d’avenir. La seconde porte sur le maintien dans l’emploi des personnes handicapées en fin de carrière.

Aide aux emplois d’avenir
Ce premier dispositif s’adresse aux employeurs du secteur privé qui recrutent une personne handicapée dans le cadre d’un emploi d’avenir. Opérationnel depuis le début de l’année 2013, ce contrat aidé concerne l’embauche d’un jeune de 16 à 25 ans (30 ans en cas de handicap), sans diplôme ou titulaire d’un CAP/BEP et en recherche d’emploi, que ce soit dans le cadre d’un CDI ou d’un CDD. Il ouvre droit à une aide de l’État, fixée à 35 % du Smic, sur une durée de 3 ans au maximum. Lorsque l’embauche concerne une personne handicapée, l’Agefiph verse en prime 6 900 € à l’employeur au titre de la première année du contrat de travail et 3 400 € pour la seconde année.

L’effort de l’Agefiph ne s’arrête pas là. En effet, l’organisme peut aussi participer au financement d’une formation, pour permettre à la personne handicapée d’acquérir des compétences. Pour cela, le cursus doit viser un diplôme ou une certification. La prise en charge peut aller jusqu’à 80 % du coût de la formation.

Favoriser le maintien dans l’emploi des seniors
L’Agefiph propose une autre aide, destinée cette fois à favoriser le maintien dans l’emploi des salariés handicapés seniors jusqu’à leur départ en retraite. Elle concerne les salariés âgés de 52 ans et plus, en CDI, pour lesquels le médecin du travail préconise une réduction du temps de travail. Afin d’inciter les employeurs à maintenir ces salariés dans l’entreprise, l’Agefiph leur octroie une aide de 4 000 € par an, lorsque la réduction de temps de travail est de 20 à 34 %, et de 6 700 € par an lorsqu’elle se situe entre 35 et 50 %. Son versement est limité à 3 ans. En contrepartie, l’employeur s’engage à maintenir le contrat et la rémunération du salarié. Cette aide est attribuée par les Sameth, les services d’appui au maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, présents dans chaque département.

L’aide à l’insertion professionnelle augmente
Parallèlement à la mise en place de ces deux nouvelles aides, l’Agefiph revoit à la hausse le montant d’un autre dispositif, l’aide à l’insertion professionnelle, qui vise les personnes handicapées les plus éloignées de l’emploi, du fait de leur âge notamment. Cette aide, octroyée pour l’embauche d’une personne handicapée en CDD ou CDI d’une durée minimum de 12 mois, est doublée. Elle passe ainsi à 4 000 € pour un temps plein et à 2000 € pour un temps partiel. En outre, l’Agefiph l’ouvre aux CDD d’une durée de 6 à 11 mois, à hauteur de 2 000 € pour un temps plein et de 1 000 € pour un temps partiel.

Pour en savoir plus : agefiph.fr


© Uni éditions – MIG – mars 2013