Retour au site Crédit Agricole
Le blog des entreprises / Social RH

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour votre entreprise

Mieux comprendre et prévenir le burn out

15 juil
Mieux comprendre et prévenir le burn out
Social RH

Juillet 2015

Le syndrome d’épuisement professionnel ou "burn out" est l’objet d’un guide qui vient de paraître. Tout ce qu’il faut savoir sur ce syndrome et comment le prévenir et réagir lorsqu’il survient.

Risques psychosociaux, burn out, stress, addiction au travail… Ces termes sont souvent utilisés pour évoquer des situations difficiles dans le monde professionnel, mais il n’est pas toujours facile de savoir ce qu’ils décrivent exactement. Un guide d’aide à la prévention intitulé Le syndrome d’épuisement professionnel ou burn out [PDF] a été publié fin mai. Cet ouvrage d’une trentaine de pages, réalisé par la Direction générale du travail (DGT), l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS) et l’Agence nationale pour les conditions de travail (Anact) est destiné à tous les acteurs de la prévention (employeurs, représentants du personnel, médecins, etc.). Il peut être téléchargé en ligne sur les sites travailler-mieux.gouv.fr, inrs.fr et anact.fr.

Caractéristiques et manifestations du burn out

La première partie du guide est consacrée à la définition du phénomène. Le burn out présente généralement trois caractéristiques : un épuisement émotionnel, physique et psychique, un certain cynisme vis-à-vis du travail (attitudes négatives, dures…) et une perte de l’accomplissement personnel au travail ou dévalorisation de soi. Il peut se traduire par différentes manifestations : émotionnelles (irritabilité, hypersensibilité ou absence d’émotions…), physiques (troubles du sommeil, tensions musculaires, prise ou perte de poids, nausées, migraines…), cognitives (diminution de la concentration, erreurs, oublis…), comportementales (repli sur soi, isolement…) ou motivationnelles (dévalorisation, moral en berne…). Plusieurs facteurs peuvent contribuer à l’émergence du burn out, notamment l’intensité et le temps de travail, le manque d’autonomie et de marges de manœuvre, les mauvaises relations de travail ou encore l’insécurité de la situation de travail.

Prévention et dépistage

Le guide énumère plusieurs pistes pour éviter le burn out. Il est notamment recommandé d’informer et de former les salariés à ce syndrome, de bien veiller à la charge de travail de chacun et de garantir un soutien social solide. Il est également très important de donner des marges de manœuvre et d’assurer une juste reconnaissance du travail. Les auteurs du guide détaillent également des signaux collectifs et individuels qui peuvent permettre de dépister ce phénomène et de l’empêcher.

Actions individuelles et collectives

En cas de survenance du burn out, le guide décrit la prise en charge individuelle des salariés, qui inclut plusieurs phases : repos, reconstruction identitaire, réflexion et préparation au retour au travail. Il est notamment précisé comment anticiper les risques de rechute.
Enfin, les auteurs de l’ouvrage préconisent d’agir aussi collectivement sur l’environnement professionnel en mettant en place une démarche de prévention qui mobilise toutes les ressources internes de l’entreprise : encadrement, service des ressources humaines, délégués du personnel, comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) et médecin du travail.

Pour en savoir plus :


© Anne Le Mouëllic – Uni-éditions – juillet 2015