Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Toute une banque pour vous Vous êtes une entreprise 
Nous contacter

Rappels de produits : soyez vigilants sur la qualité

01/12/2018 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Sécurisation

TOUT UN MAG POUR VOUS

Rappels de produits : soyez vigilants sur la qualité

Les rappels de produits, jugés à risque pour la santé et la sécurité des consommateurs, sont de plus en plus fréquents. Une démarche qualité rigoureuse permet de maîtriser ce risque en amont.

Il n’est pas rare d’entendre parler de retrait ou de rappel de produits impropres à la consommation, voire dangereux. Quelle est l’ampleur du phénomène ? Si une minorité de produits, il s’accroit en revanche de manière sensible. En 11 ans, le nombre annuel de retraits a été multiplié par 17, au sein de l’Union européenne, en ce qui concerne les produits non alimentaires. Dans le secteur alimentaire, la tendance est moindre, mais là aussi très nette, avec une multiplication par 6 du nombre annuel de retraits depuis 2000. 

QUELS SONT LES PRODUITS ET LES ENTREPRISES CONCERNÉES ?

Tous les produits sont potentiellement concernés, du paquet de charcuterie contaminé par la listeria, à l’airbag de voiture susceptible d’exploser, en passant par les jouets comportant des petits éléments ingérables par les enfants. Côté entreprises, les retraits de produits ne concernent pas que le fabricant, mais tous les acteurs de la chaîne de commercialisation, du grossiste au distributeur final, en passant par l’importateur.  

À QUELLES OBLIGATIONS LES ENTREPRISES SONT-ELLES SOUMISES, EN CAS DE MISE SUR LE MARCHÉ D'UN PRODUIT POTENTIELLEMENT DANGEREUX ?

Dès lors qu’un produit de consommation présente un risque, avéré ou soupçonné, pour la santé ou la sécurité des consommateurs, il doit être retiré des rayonnages. Si le produit a déjà été mis à la vente, il faut également le rappeler, en demandant aux clients qui l’ont acheté de le rapporter en magasin, pour empêcher son utilisation ou sa consommation. Dès lors que l’entreprise a connaissance des risques, elle doit procéder à ces opérations, sans attendre une mise en demeure des autorités. 

QUEL EST LE COÛT DE CES OPÉRATIONS DE RETRAIT, VOIRE DE RAPPEL DE PRODUITS ?

Il est plus élevé qu’on ne le pense, car au-delà du coût direct de l’opération (rappel des produits, logistique de retour, destruction), s’ajoutent des coûts indirects non négligeables (indemnisation éventuelle des consommateurs, préjudice d’image, perte de confiance des clients). Dans le cas d’une cargaison d’huile de cuisine importée, contaminée par un polluant toxique, l’addition s’est chiffrée à plusieurs millions d’euros.    

COMMENT SE PRÉMUNIR CONTRE CE RISQUE ?

Le meilleur moyen est d’adopter une démarche qualité rigoureuse. Des outils sont à la disposition des entreprises : certification ISO 9001 de management de la qualité, certification IFS et BRC dans la grande distribution, procédure HACCP et certification ISO 22 000 dans l’agro-alimentaire… Il faut aussi savoir que les assureurs prennent en charge ce type de risque, via des garanties spécifiques « frais de retrait », proposées en option dans les contrats responsabilité civile ou multirisques d’entreprise.

 

© Thibault Bertrand – Uni-médias – Décembre 2018

Article à caractère informatif et publicitaire.