Dois-je en informer le bénéficiaire ?

Il n’est pas obligatoire de prévenir le bénéficiaire d’un contrat d’assurance vie. Jusqu’en décembre 2007, il était même recommandé de ne pas l’aviser, car dès son acceptation, toute modification de la clause bénéficiaire devenait impossible sans son accord. Depuis lors, cette acceptation ne bloque le contrat que si l’assuré y consent expressément par un avenant, par acte authentique ou sous seing privé.