Pourquoi dit-on que l’assurance vie est « hors succession » ?

Cette formule vient de ce que le capital constitué n’entre pas dans la succession de l’assuré à son décès : l’assurance vie permet de transmettre un patrimoine à un tiers ou à un parent éloigné qui ne fait pas partie de ses héritiers, à des conditions avantageuses. Quel que soit le bénéficiaire, l’assurance vie échappe aux droits de succession (dans des limites prédéfinies) applicables aux héritages . Cela permet aussi de transmettre des capitaux à ses enfants ou petits-enfants sans entamer les exonérations prévues dans le cadre successoral.