En cas de titres vendus à perte, est-ce qu’il existe tout de même une fiscalité ?

La moins-value constatée lors d’une vente de titres à un prix inférieur au prix d’achat est imputable sur les plus-values réalisées la même année. Si ces dernières sont insuffisantes, le reliquat est reporté sur les plus-values des dix années suivantes. Les abattements pour durée de détention s’appliquent aussi aux moins-values (ils viennent réduire la moins-value imputable).