SICAV et FCP : les questions

  1. Est-ce que je peux investir en Bourse, même si je n’y connais rien ?

    Pas besoin d’être un professionnel des marchés pour investir en Bourse. Grâce à la gestion déléguée, aux sicav ou aux fonds communs de placement, vous pouvez laisser les professionnels faire fructifier votre épargne. À vous, en revanche, de faire au préalable le point sur votre profil de risque avec votre conseiller.

  2. Quelle est la fiscalité pour les sicav et les fonds communs de placement ?

    Les revenus distribués sont imposés selon des règles différentes selon leur nature (intérêts d’obligations, dividendes d’actions, etc.). Les gains de cession de parts de sicav ou de FCP (fonds communs de placement) sont imposés comme les plus-values de cession de titres. Les revenus et gains de certains fonds à risques (FCPR, FCPI) sont exonérés d’impôt à certaines conditions. La souscription de parts de FCPI ouvre droit à une réduction d’impôt si ces parts sont conservées 5 ans.

  3. Comment est imposée la vente de valeurs mobilières ?

    La plus-value réalisée (gain entre l’achat et la vente) est soumise au barème de l’impôt avec un abattement de 50% entre 2 et 8 ans de détention et 65% après 8 ans et aux prélèvements sociaux. L’imposition forfaitaire qui avait cours jusqu’en 2012 a été supprimée pour les ventes intervenues à compter de 2013. De même, le seuil de cession annuel de valeurs mobilières en-deçà duquel les plus-values n’étaient pas imposées a disparu en 2011.

  4. Comment se calcule la plus-value de cession de titres ?

    La plus-value de cession de valeurs mobilières ou de droits sociaux est égale à la différence entre leur prix de vente (augmenté des frais de cession) et leur prix d’acquisition (majoré des frais d’acquisition). Le résultat obtenu peut être réduit d’un abattement variable selon la durée de détention des titres cédés (50% entre 2 et 8 ans et 65% après 8 ans). En général, la plus-value brute imposable est calculée par la banque, mais il appartient à l’épargnant de déterminer sous sa responsabilité la durée de détention des titres cédés et donc l’abattement éventuellement applicable à ses plus-values.

  5. Pourquoi et comment investir en Bourse ?

    Parce que sur le long terme, les performances des placements boursiers sont supérieures à celles des autres placements. Pour investir en Bourse, vous pouvez soit sélectionner vous-même vos titres (actions, obligations...) et les acheter en direct, soit investir au travers d’une formule de placement collectif : une Sicav ou un Fonds Commun de Placement (FCP). Les produits de gestion collective vous permettent d’accéder directement à un portefeuille composé de différentes valeurs, géré par des professionnels.

  6. Est-il possible d’investir en Bourse régulièrement si on ne dispose pas d’un capital de départ important ?

    Bien sûr. Votre Conseiller peut vous aider à sélectionner les produits de gestion collective (Sicav ou FCP) sur lesquels mettre en place un système de versements réguliers. Ainsi, chaque mois ou trimestre, vous versez une même somme d’argent et achetez de façon automatique des SICAV ou des FCP préalablement choisis. Outre sa simplicité d’utilisation, cette solution d’épargne progressive présente l’avantage de vous faire profiter des fluctuations à court terme de la Bourse : quand elle monte, vous achetez moins de parts (mais la valeur de celles que vous détenez progresse) et quand elle baisse, vous en achetez plus.

  7. Comment acheter des SICAV et des FCP ?

    Vous pouvez souscrire des Sicav ou des FCP depuis le site Internet de votre banque. D’un simple clic, vous pouvez prendre connaissance de la valeur liquidative (prix d’achat) et souscrire ou revendre vos parts facilement. Renseignez-vous sur les conditions d’accès à la gestion de votre portefeuille titres en ligne. Sinon, vous pouvez bien sûr vous adresser directement à votre agence bancaire. Que vous souscriviez en ligne ou par l’intermédiaire de votre Conseiller, vous aurez des droits d’entrée à acquitter. Ces droits d’entrée, propres à chaque fonds d’investissement, sont indiqués dans le prospectus simplifié dont vous devez prendre connaissance avant toute souscription.

  8. Est-il possible d’investir en Bourse sans prendre de risque ?

    Oui, en investissant au travers d’un fonds garanti. Ce type de fonds d’investissement vous permet de profiter du potentiel de performance de la Bourse, tout en limitant vos risques de pertes en capital. Lorsque vous revendrez vos parts à l’échéance, vous serez assuré de récupérer au moins votre mise de fonds initiale - après déduction des frais -, même en cas d’évolution défavorable des marchés. Ces fonds peuvent être souscrits auprès de votre Conseiller.