Ehpad : que prévoit le plan du gouvernement ?

La ministre de la Santé a dévoilé en mai 2018 le nouveau plan d’action du gouvernement concernant les Etablissements d’hébergement de personnes âgées dépendantes (Ehpad). Objectif : mieux doter un secteur sous tension pour anticiper le vieillissement croissant de la population française.

Des besoins croissants en Ehpad

Contre-coup du baby-boom et de l’allongement de l’espérance de vie, la population française connait un fort vieillissement de sa population. En 2011, l’âge moyen d’une entrée en Ehpad était ainsi de 85 ans (1), soit exactement l’âge moyen d’entrée en dépendance.

Selon les estimations des pouvoirs publics, la France devrait compter 5 millions de personnes de plus de 85 ans d’ici 2050, contre 1,5 million actuellement (1). Un accroissement que le secteur, déjà saturé, n’est pas en mesure de supporter.

Bon à savoir
Les établissements Ehpad sont majoritairement publics et associatifs. Le secteur privé commercial ne représentait, en 2016, que 25% des établissements.

A lire également : Seniors : quels bons gestes pour combattre les chaleurs d’été ?

Que prévoit le plan du Gouvernement pour les Ehpad ?

Un plan d’action a donc été mis au point par le Gouvernement :
• Première mesure phare, la présence en astreinte de nuit d’une infirmière partagée entre plusieurs établissements ainsi qu’une plus grande mutualisation des moyens pour ne plus engorger les urgences de nuit.
• L’hospitalisation à domicile, y compris en Ehpad va être développée et 1 000 places vont être créées en Ehpad, facturées au même prix qu’à l’hôpital, pour raccourcir les séjours et préparer le retour à domicile.
• Autre mesure : généraliser la télémédecine d’ici 2022 pour limiter les déplacements en consultation pour des actes courants.
• Par ailleurs, le gouvernement prévoit d’investir 100 millions d’euros pour la rénovation des infrastructures et du matériel.

Enfin, le plan propose d’accélérer la convergence entre Ehpad publics et privés, sur cinq ans au lieu de sept. Sur la même période, 143 millions d’euros supplémentaires viendront s’ajouter aux sommes déjà prévues pour le recrutement, ce qui devrait permettre la création de 20 000 postes supplémentaires en Ehpad, à temps plein.

Bon à savoir
Découvrez Vers l’autonomie, votre assurance dépendance du Crédit Agricole

(1) Source Le Monde.fr

© Uni-éditions – juin 2018

Article à caractère informatif et publicitaire.

Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel. 
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.

La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet. 
Les garanties du contrat Vers l’autonomie- Assurance sont assurées par Predica, entreprise régie par le code des assurances. 
 


  • Assurance

    Perte d’autonomie ou dépendance : comment anticiper ?

    Penser à vos vieux jours, c’est aussi vous organiser à l’avance pour faciliter votre prise en charge en cas de perte d’autonomie ou de dépendance. Voici quelques conseils.

    Lire la suite
    2 min
  • Tendances

    La perte d’autonomie, c’est quoi ?

    Aujourd’hui plus qu’avant on vit plus longtemps ! Oui mais plus on vieillit, plus on perd en autonomie. Comment y faire face ?

    Lire la suite
    2 min