Prévoir ses obsèques ? Une démarche rassurante, pour soi, pour ses proches

C’est vrai qu’on n’aime pas y songer… Mais préparer ses obsèques à l’avance permet de préserver ses proches d’une partie des soucis matériels dans ce moment difficile.

D’abord se poser pour réfléchir à ce que l’on souhaite

Préparer ses obsèques de son vivant permet d’éviter à ses proches de devoir prendre de nombreuses décisions. Vous pouvez ainsi décider, à l’avance, vous-même, de tout dans les moindres détails : inhumation ou crémation, déroulement de la cérémonie (textes, chants), choix des prestataires, etc.

Mettez par écrit tout ce que vous souhaitez, puis laissez un exemplaire de ce document dans votre livret de famille et dans votre dossier bancaire. Si vos proches sont ouverts à la discussion sur le sujet, vous pouvez également leur en remettre un exemplaire.

Pourquoi souscrire une garantie obsèques ?

En 2015, la CPFM (Confédération des professionnels du funéraire et de la marbrerie) évaluait le coût moyen d’une inhumation à 4 000 euros et d’une crémation à 3 500 euros, avec de fortes disparités selon les régions.

Dans ces conditions, souscrire une assurance obsèques est une option intéressante pour s’assurer qu’en cas de disparition, les proches auront les moyens de faire face aux frais d’obsèques. La garantie obsèques vient ainsi régler les frais (à hauteur du capital choisi), et déclenche divers services en fonction de ce que vous avez souscrit (transport funéraire, déclarations administratives…). Vos proches n’auront rien à gérer.

Bon à savoir
Il ne faut pas confondre assurance obsèques et assurance décès :

  • L’assurance obsèques permet le versement d’un capital exclusivement destiné au financement des funérailles.
  • L’assurance décès permet de verser une somme à la famille pour garantir son avenir.

Comment souscrire et cotiser à une garantie obsèques ?

Il existe différentes formules de garanties obsèques en fonction des options que vous souhaitez. La limite d’âge pour souscrire une garantie obsèques se situe généralement aux alentours de 80 ans (la plupart du temps sans questionnaire de santé). Celui-ci sera le critère principal pour déterminer le montant des cotisations.

Il y a deux types de cotisations possibles :

  • Cotisation unique : vous versez le capital en une fois lors de l’ouverture du contrat.
  • Cotisation temporaire : vous versez plusieurs fois une somme déterminée

Le choix de la formule dépendra de vos possibilités financières et du capital que vous souhaitez rassembler.

© Uni-éditions – octobre 2016


  • Tendances

    Rédiger mon testament : pour quoi faire ?

    Comme tout le monde, on n’aime pas penser à l’après, quand on ne sera plus là. Mais si l’on veut prendre le taureau par les cornes, rédiger son testament permet de prévoir avec précision sa succession. Il y a cependant un certain nombre de règles à respecter, les voici.

    Lire la suite
    2 min
  • Epargne

    Succession : que devront payer mes héritiers ?

    Quels sont les droits de succession que devront payer vos héritiers ? Comment faire pour obtenir des abattements sur ces droits de succession ? Explications.

    Lire la suite
    2 min
  • Epargne

    Patrimoine : comment transmettre de son vivant ?

    Anticiper et transmettre tout ou partie de votre patrimoine de votre vivant, par l’intermédiaire de l’acte juridique appelé \"donation\" présente plusieurs avantages non-négligeables… A conditions de bien respecter les règles.

    Lire la suite
    2 min