Seniors, faut-il déjà penser à la perte d’autonomie ?

Il n’est pas facile, lorsque l’on est un jeune retraité en pleine santé de se projeter dans le « grand âge ». Mieux vaut pourtant vous organiser dès à présent pour anticiper au maximum la perte d’autonomie.

Ce n’est pas une surprise, la société française connaît un fort vieillissement du fait de l’allongement de la durée de vie — 80 ans pour les hommes et 85,6 ans pour les femmes (1) — et de l’arrivée à la retraite de la génération du baby-boom.

Dans le même temps, selon une étude récente(2), les seniors se disent moins heureux, plus anxieux dans leur vie : ils ne sont plus que 76 % à déclarer bien vivre leur âge en 2016, alors qu’ils étaient 87 % en 2014.

Comment rester indépendant ?

Une des grandes raisons de cette angoisse, c’est la question de la perte d’autonomie liée au grand âge (le fait de ne plus pouvoir effectuer seul les gestes de la vie quotidienne). Comme les seniors interrogés par l’étude, vous vous posez peut-être de nombreuses questions :

  • Comme beaucoup de gens, vous n’envisagez pas d’aller vivre chez un proche qui s’occuperait de vous ?
  • Vous appréhendez la maison de retraite, même si vous vous dites que vous devrez forcément en passer par là ?
  • Vous souhaitez rester dans votre logement, chez vous, le plus longtemps possible ?
  • Vous ne voulez pas « devenir un fardeau », comme on dit, pour vos proches ?

C’est bien normal ! Tout le monde est attaché à sa liberté et à son indépendance, et tout le monde souhaite vieillir dans les meilleures conditions possibles. Pour cela, il n’y a pas de secret : il faut anticiper.

Comment financer son autonomie ?

Quoi que vous envisagez — maison de retraite, travaux d’accessibilité dans votre logement, recours à des aidants professionnels pour vous assister dans la vie quotidienne — l’aspect financier occupe une place centrale pour faire vos choix et ne pas peser sur vos proches. Plusieurs solutions s’offrent à vous, parmi lesquelles :

  • Faire réaliser dès aujourd’hui les travaux qui vous permettront demain de rester plus longtemps chez vous. Souscrire une assurance dépendance qui vous permettra de bénéficier d’une protection et de préserver votre autonomie financière.

Bon à savoir
L’ANAH (Agence nationale de l’habitat) délivre, sous conditions de ressources et pour les logements de plus de 15 ans, des aides pour financer les travaux d’adaptation nécessaires pour continuer à vivre le plus longtemps possible à son domicile. Par exemple, l’installation d’un monte-escalier électrique, ou des travaux d’accessibilité dans la salle de bains.

Sur tous ces sujets compliqués, n’hésitez pas à consulter votre conseiller.

(1) Source : Insee - 2015.
(2) Source : 3e édition Baromètre européen Institut du bien vieillir Korian – Ipsos : « aller vivre chez un proche qui s’occuperait de vous » est « inenvisageable » pour 49 % des seniors, et « non souhaitable » pour 37 %. Ils sont par ailleurs 54 % à envisager la maison de retraite comme une solution « non souhaitable mais réaliste » à leur perte d’autonomie. Enfin 69 % des seniors souhaitent rester dans leur logement actuel en l’adaptant à leur perte d’autonomie.

©Uni-éditons – octobre 2016


  • Tendances

    La perte d’autonomie, c’est quoi ?

    Aujourd’hui plus qu’avant on vit plus longtemps ! Oui mais plus on vieillit, plus on perd en autonomie. Comment y faire face ?

    Lire la suite
    2 min
  • Assurance

    Prévoir ses obsèques ? Une démarche rassurante, pour soi, pour ses proches

    C’est vrai qu’on n’aime pas y songer… Mais préparer ses obsèques à l’avance permet de préserver ses proches d’une partie des soucis matériels dans ce moment difficile.

    Lire la suite
    2 min
  • Assurance

    Locataire ? Pensez à vous assurer !

    Vous venez de signer un bail de location pour l’appartement de vos rêves ? Félicitations ! Attention toutefois à ne pas négliger les obligations liées à l’assurance habitation.

    Lire la suite
    2 min