Opération de la myopie : puis-je me faire rembourser ?

Retrouver une vue d’aigle en oubliant lentilles et lunettes : un rêve devenu réalité pour les myopes depuis une trentaine d’années. Mais l’opération de la myopie coûte cher et n’est pas remboursée par l’Assurance maladie.

Pourquoi me faire opérer de la myopie ?

L’opération de la myopie se pratique depuis une trentaine d’années. Grâce à la précision du laser, il est possible de corriger définitivement la myopie.

Voir sans lunettes et sans lentilles de contact est une véritable libération pour les myopes. Et avec les progrès de la chirurgie oculaire, les opérations sont de plus en plus personnalisées, permettant d’approcher une vision précise, contrastée, nette, de jour comme de nuit.

Est-ce que ça va me coûter cher ?

L’Assurance maladie considère que ce type d’intervention relève des opérations de confort et ne procède à aucun remboursement. Sachez que le coût moyen d’une opération de la myopie est de 1 500 à 2 000 € par œil. De quoi penser qu’après cette coûteuse opération il ne vous restera que les yeux pour pleurer…

Pour financer l’opération, demandez conseil à votre mutuelle : certaines assurances complémentaires santé prévoient en effet une prise en charge de l’opération de la myopie, la plupart du temps dans la limite du forfait annuel optique prévu par votre contrat.

© Uni-éditions - juin 2014


  • Budget

    Implant dentaire : comment est-ce remboursé ?

    Avec votre futur implant dentaire, vous allez retrouver le sourire ! Mais combler un trou dans votre dentition pourrait bien en creuser un dans votre budget… Comment vous faire rembourser au mieux un implant dentaire ?

    Lire la suite
    2 min
  • Budget

    Frais d’orthodontie : comment être bien remboursé ?

    Avec la pose de bagues correctrices sur sa dentition, votre fille aînée pourra bientôt sourire de toutes ses dents ! Mais l’orthodontie coûte cher : comment bien vous faire rembourser ?

    Lire la suite
    1 min
  • Budget

    Médecines douces : sont-elles remboursées ?

    Osthéopathie, auriculothérapie, shiatsu : les médecines alternatives ont le vent en poupe. Peu ou pas remboursés par l’Assurance maladie, les actes de médecine douce commencent à être mieux pris en charge par les assurances complémentaire santé.

    Lire la suite
    2 min