Parent isolé : quelles aides pouvez-vous obtenir ?

Le nombre de familles monoparentales ne cesse de croître en France et leur niveau de vie est en moyenne inférieur de 28 % à celui des couples avec enfants. Vous êtes dans ce cas ? On fait le point sur les aides qui peuvent vous apporter de salutaires coups de pouce au quotidien.

Selon L’INSEE, dans plus de huit cas sur dix, ce sont les mamans qui s’occupent seules de leurs enfants. La moitié des familles monoparentales franciliennes dispose d’un niveau de vie inférieur à 1 400 € par mois et un quart ont un niveau de vie mensuel inférieur à 987 €.

Faire face aux fins de mois compliquées quand on est parent isolé

Si vous assumez seul(e) l’éducation d’un ou de plusieurs enfants, vous pouvez toutefois vous tourner vers la CAF pour bénéficier de certaines allocations parents isolés :

  • L’Allocation de soutien familial (ASF) : la CAF peut verser au parent isolé une aide si l’un des deux parents ne subvient pas du tout aux besoins de l’enfant. Elle peut aussi compléter une pension alimentaire d’un faible montant ou être versée à titre d’avance en cas de pension alimentaire impayée par l’autre parent. La CAF engage alors une procédure de recouvrement pour récupérer la pension alimentaire auprès du parent défaillant. En 2016, cette aide était de 104,75 € par enfant à charge pour un parent isolé.
  • Majoration du Revenu de solidarité active (RSA) : cette aide parent isolé peut vous être accordée sous conditions de ressources.
  • Des aides locales : les CAF disposent d’un fonds d’action sociale dans chaque département. Elles peuvent accorder des aides individuelles selon le quotient familial. Les parents isolés peuvent également obtenir des aides pour les vacances, la scolarité, des chèques loisirs, etc. Certaines communes et départements proposent en plus des aides spécifiques.

Se maintenir ou revenir dans la vie active quand on est parent isolé

Maintenir une activité salariée est très difficile lorsqu’on est seul à s’occuper de ses enfants. Il existe des aides pour que les parents seuls puissent retrouver ou conserver leur emploi.

  • L’Aide à la garde d’enfants pour parents isolés (AGEPI) : cette aide vise à permettre à un parent isolé de faire garder ses enfants de moins de 10 ans lorsqu’il retrouve un emploi. Elle est versée par le Pôle emploi dans le cadre du projet personnalisé d’accès à l’emploi, et réservé aux personnes qui ne reçoivent pas d’allocation chômage ou touchent le RSA.
  • Majoration de la Prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE) : la PAJE regroupe la prime à la naissance, l’allocation de base, le complément libre choix d’activité et le complément libre choix du mode de garde. Pour les parents isolés, le plafond de ressources retenu est majoré pour égaler celui d’un couple avec deux parents actifs.

© Uni-éditions – décembre 2016