Faire construire sa maison ? Chiche !

Vous rêvez d’acheter une maison, mais comment trouver la maison idéale, celle dont la disposition correspond exactement à vos souhaits ? Pourquoi pas en la faisant construire ?

Faire construire votre maison est un projet enthousiasmant, qui vous demandera plus de temps et d’implication personnelle que l’achat d’un bien déjà existant, mais qui reste le meilleur moyen d’obtenir exactement la résidence qui vous ressemble.

Construire étape 1 : le choix du terrain

Il existe deux possibilités pour choisir sur le terrain sur lequel faire construire sa maison : l’achat d’une parcelle dans un lotissement ou l’achat d’un terrain isolé.

  • Le lotissement offre plus de garanties. Chaque parcelle est bornée et viabilisée, sa constructibilité est certaine, la voirie est garantie 10 ans. Par ailleurs, l’aménageur a effectué une campagne de sondages géologiques pour vérifier la nature du sous-sol.
  • Le terrain isolé permet plus d’’indépendance. Mais il est souvent vendu en l’état : vous devrez vous-même vous renseigner en mairie pour vérifier la constructibilité du terrain, et faire procéder au bornage – c’est-à-dire à la délimitation exacte du terrain par un géomètre expert - et à la viabilisation.

à savoir
Si vous n’achetez pas le terrain mais qu’il s’agit d’un don de vos parents, veillez à signer l’acte de donation devant notaire avant d’entamer la construction de votre maison. Car une fois la maison construite, l’acte de donation de terrain bâti vous coûterait plus cher !

Faire construire étape 2 : le choix du constructeur

Il s’agit d’une étape-clé pour mener à bien votre projet de construction de maison, c’est pourquoi mieux vaut s’adresser à un professionnel, soit avec un architecte – avec qui vous signerez un contrat d’architecte – soit avec un constructeur de maison individuelle - avec qui vous signerez un contrat de construction de maison individuelle (CCMI).

La signature d’un contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est obligatoire lorsque le constructeur travaille pour un particulier, fournit le plan et demande le permis de construire. Le prix fixé au contrat est définitif, ainsi que la date limite d’achèvement. Le client dispose d’un délai de rétractation de 10 jours après la signature pour renoncer à son projet.

Bon à savoir
Avant de signer votre CCMI, vous pouvez le faire relire par une Agence départementale d’information sur le logement.

Attention, lorsque vous faites construire votre maison, vous êtes considéré comme le maître d’ouvrage et vous devez impérativement souscrire une assurance « dommage-ouvrage » avant le lancement du chantier. Elle vous permettra d’obtenir, en cas de sinistre ou de malfaçon, le paiement rapide des travaux de réparation qui relèvent de la garantie décennale sans attendre qu’un tribunal ait déterminé les responsabilités de chacun. Son coût se situe entre 2 % et 5 % du prix de la construction.

Les autres moyens pour faire construire sa maison

Vous pouvez choisir de construire votre maison en chapeautant vous-même tout ou partie du chantier :

  • Vous pouvez tout diriger. Dans ce cas vous devrez instruire et déposer vous-même à la mairie la demande de permis de construire. Faites attention aux délais : il faut compter 2 mois de délai pour la réponse, une non-réponse dans ce délai vaut acceptation.
    Vous choisissez un à un les entreprises et les artisans qui vont intervenir sur le chantier, vous gérez la logistique et assurez le suivi des travaux…
  • Vous pouvez déléguer une partie du chantier. En tant que maître d’ouvrage, vous déléguez la passation des marchés et le suivi du chantier à un technicien de la construction, qui sera le maître d’œuvre. Attention, ce contrat de délégation n’apporte pas les garanties de prix ni de délai du CCMI.

Bon à savoir
A compter du 1er mars 2017 le recours à un architecte est obligatoire pour toute construction présentant une surface de plancher supérieure à 150 m².

© Uni-éditions – février 2017

Mentions légales
Sous réserve d’acceptation de votre dossier de prêt immobilier par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées.


  • Crédit

    Achat immobilier : construisez votre plan de financement

    Pour réaliser votre projet d’achat immobilier, il faut bien sûr en établir le budget. Pour cela, vous devez mettre au point un plan de financement, qui tient compte des différents prêts que vous pouvez souscrire. Explications.

    Lire la suite
    2 min
  • Crédit

    Prêt immo : l’assurance emprunteur, kézaco ?

    L’assurance emprunteur, ou l’assurance décès-invalidité (ADI), est obligatoire au moment de souscrire un prêt immobilier et impacte le coût de votre crédit. Voici tout ce qu’il faut savoir pour bien comprendre cet élément essentiel de votre projet immobilier.

    Lire la suite
    3 min