Comment préparer sa retraite sans en avoir l’air

Envisager la retraite ce n’est pas que cotiser. Vous pourriez même avoir déjà commencé à préparer votre avenir sans en avoir pleinement conscience. Investissements dans la pierre ou le neuf, solutions d’épargne… Plusieurs options s’offrent à vous pour sécuriser votre situation financière de demain, sans pour autant sacrifier votre niveau de vie d’aujourd’hui. Voici nos conseils pour que ce nouveau départ se profile en douceur.

#1 Acheter sa résidence principale

Comme tout investissement sur du long terme, acheter un appartement est forcément avantageux quand la retraite se profile. En France, plus de 70 % des seniors de plus de 60 ans possèdent un patrimoine immobilier*. Et ils ont raison ! Devenir propriétaire tôt, en étant jeune, et actif, dès 25 ou 30 ans, est la garantie d’avoir un toit à vous plus tard, et d’éviter les échéances à rembourser au moment de profiter de vos vieux jours (bien mérités). Un atout considérable pour dormir sur vos deux oreilles. Pourquoi ? Parce que si vous n’habitez plus ce logement, vous pourrez toujours le louer : un bon complément pour votre future retraite. C’est aussi la garantie de pouvoir disposer d’une belle somme une fois ce logement revendu pour investir ailleurs. Une jolie maison dans le sud par exemple ?

* Source : Xerfi, marché des seniors dans les banques et assurance.

#2 Le Perco, l’épargne facile

Si vous êtes salarié, vous avez déjà dû bénéficier d’un PEE (plan épargne entreprise) ou d’un PERCO (plan d’épargne pour la retraite collectif), tout deux souscrits par une entreprise pour ses employés. Ces deux options permettent d’épargner en prenant des risques limités. Mais il vous reste encore à décider quelle option choisir. Le Pee peut être débloqué au bout de 5 ans, le Perco lui, se perçoit quand commence la retraite, ou plus tard (la loi n’impose aucun délai pour le clôturer, vous pouvez donc le conserver autant que vous le souhaitez). Une somme d’argent bienvenue pour débuter cette étape importante de votre vie.

#3 L’assurance vie, une option prisée

En 2016, l’assurance vie continue d’être le placement préféré des Français, détrônant à nouveau le Livret A (qui, à cause de la crise, à vu son taux baisser autour de 1%)*. 
Les raisons de ce succès ? Si la rentabilité de l’assurance vie a aussi diminué, avec un rendement moyen autour de 2,25%, cette solution d’épargne reste encore compétitive (et a le mérite de ne pas être plafonnée.)
Autre avantage, certes cet argent est placé, mais reste disponible pour l’épargnant (avec plus ou moins de frais à prévoir en fonction de la somme et de la date de fermeture du contrat). Une hypothèse rassurante en cas de coup dur. Au moment de la retraite, vous pourrez donc décider de toucher cette assurance vie, de la conserver intacte, ou d’en faire bénéficier vos enfants plus tard. A vous de choisir.

* Source : journaldunet.com


  • Tendances

    Travailler après la retraite : et si j’osais ?

    Arrondir ses fins de mois, maintenir son niveau de vie, transmettre un savoir-faire, ne pas s’ennuyer… les raisons qui conduisent à travailler de nouveau alors que l’on est retraité sont multiples. Et les façons de le faire tout autant ! Petit tour d’horizon.

    Lire la suite
    2 min
  • Crédit

    A la retraite, le crédit, c’est fini ?

    Les nouvelles générations de retraités ont un point commun avec leurs ainés : ils préfèrent piocher dans leur épargne plutôt que de souscrire un crédit en tant que seniors. Bon ou mauvais réflexe ? Loisirs, logement, véhicule : quelle est la meilleure façon de trouver des financements lorsque l’on a des projets plein la tête ?

    Lire la suite
    2 min
  • Tendances

    Quel avenir pour ma retraite ?

    L’avenir des retraites en France vous interpelle ? À quoi bon cotiser si, d’ici une dizaine ou une vingtaine d’années, votre pension ne sera plus qu’une peau de chagrin ? Comme vous, des millions de Français s’interrogent sur la pérennité de notre système : fantasme ou réalité ?

    Lire la suite
    2 min