Quel placement pour mon épargne ?

Le paysage des placements financiers est un maquis si vaste qu’il y a de quoi s’y perdre. Pas d’affolement, voici comment choisir ceux qui sont les mieux adaptés à vos objectifs, besoins et modes de vie.

Objectif 1 : j’ai besoin d’argent ponctuellement

Solution 1 : les livrets d’épargne réglementés : livret A, livret de développement durable (LDD) ou livret jeune. Leur rémunération est fixée par les pouvoirs publics et est exonérée d’impôt. En contrepartie, les versements sont plafonnés.

Solution 2 : les comptes à terme. Vous vous engagez sur une durée d’épargne et votre banque vous propose une rémunération. Plus la durée d’épargne est longue et plus les intérêts sont élevés.

Solution 3 : le Plan d’épargne logement. Le rendement est connu à l’avance et à partir de deux années d’épargne, vous pouvez récupérer votre argent.

Objectif 2 : je veux investir dans l’immobilier

Solution 1 : le Plan d’épargne logement (PEL). Le placement immobilier par excellence, avec des conditions financières connues à l’avance pour votre épargne et votre emprunt.

Solution 2 : le Compte épargne logement (CEL). Il fonctionne comme le PEL, mais l’épargne est disponible à tout moment. En contrepartie, il est moins rémunéré. Le CEL peut être cumulé au PEL pour votre droit à emprunter.

Objectif 3 : je veux faire fructifier mon capital

Solution 1 : l’assurance vie. Contrat en euros (capital garanti et rémunération définitivement acquise) ou en unités de compte (investissements en actions et rendement variable : à vous de choisir !

Solution 2 : Le Plan d’épargne en actions (PEA). Un portefeuille d’actions pour de bons rendements à long terme (avec des avantages fiscaux si vous le gardez au moins 5 ans). Attention, le capital n’est jamais garanti.

Solution 3 : le compte titre ordinaire. Avec des possibilités d’investissement élargies par rapport au PEA, c’est un produit destiné aux investisseurs aguerris ! Pas d’avantage fiscal au rendez-vous.

Solution 4 : le Plan d’épargne entreprise (PEE). Un support d’épargne mis en place par votre entreprise, dans lequel vous pouvez inclure votre participation et votre intéressement.

Objectif 4 : je veux bénéficier de revenus réguliers

Solution 1  : le Plan d’épargne retraite populaire (PERP) [LIEN]. Il fonctionne à la manière des produits d’assurance vie, avec une sécurisation de votre capital à moins de 5 ans de l’âge de votre départ à la retraite. Son frère jumeau, le contrat Préfon retraite, est réservé aux fonctionnaires.

Solution 2 : le contrat Madelin. Calqué sur le PERP, ce contrat impose des montants de versements sans possibilité de sortie partielle de capital. Mais l’avantage fiscal pendant la durée d’épargne est plus important.

Solution 3 : la "Pierre papier". Un nom poétique pour désigner les parts de Société civile de placement immobilier (SCPI). Un placement d’au moins 10 ans avec des revenus versés chaque année et des conditions de revente aux règles très précises.

Solution 4 : le Plan d’épargne pour la retraite collectif (PERCO). Vos versements peuvent être abondés par votre employeur. Ils restent toutefois bloqués jusqu’à votre départ en retraite.

Objectif 5 : je veux donner de l’argent à mes enfants

Solution  : l’assurance vie. Un dispositif d’épargne particulièrement avantageux pour organiser votre succession, avec des exonérations et des abattements qui varient en fonction des versements effectués avant ou après vos 70 ans.

© Uni-éditions décembre 2014

Prêt Epargne Logement  : Dans le cadre de la réglementation épargne logement en vigueur susceptible d’évolutions et sous réserve d’acceptation de votre dossier de financement par votre Caisse régionale de Crédit Agricole, prêteur. Les prêts épargne logement concernent uniquement les logements destinés à l’habitation principale. S’agissant de prêts épargne logement concernant l’acquisition ou la construction (ou simultanément une acquisition et des travaux – ou - travaux seuls garantis par une hypothèque ou une sureté comparable) le prêt prend la forme d’un prêt immobilier. Vous disposez d’un délai de réflexion de 10 jours pour accepter l’offre de prêt. La réalisation de la vente est subordonnée à l’obtention du prêt immobilier. Si celui-ci n’est pas obtenu, le vendeur doit vous rembourser les sommes versées. Pour des prêts épargne logement finançant uniquement certains travaux de réparation ou d’amélioration non garantis par une hypothèque ou une sureté comparable, le prêt prend la forme d’un prêt à la consommation. Pour un prêt à la consommation, vous disposez d’un délai légal de rétractation de 14 jours calendaires. Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager


  • Epargne

    Épargner pour quoi faire ?

    Quel que soit votre âge et votre budget, n’attendez pas pour commencer à épargner. Suivez nos conseils pour bâtir une stratégie d’épargne qui vous permettra de réaliser vos projets.

    Lire la suite
    2 min
  • Epargne

    Pour quelle épargne êtes-vous fait ?

    Il existe de multiples façons d’épargner, en fonction de son profil, de ses objectifs, de ses revenus… Pour savoir quelle épargne choisir et sur quelle durée, suivez nos conseils en 2 étapes-clés.

    Lire la suite
    2 min
  • Epargne

    8 astuces pour doper votre épargne

    Vous vous demandez quelle épargne choisir ? Voici 8 conseils pour choisir le placement le plus adapté à votre projet.

    Lire la suite
    2 min