Impôts : Et si vous passiez à la mensualisation ?

Pour répartir dans le temps l’impact budgétaire de votre impôt sur le revenu, mensualiser ses impôts est une démarche très simple qui comporte de nombreux avantages. En attendant un éventuel prélèvement à la source.

Qu’est-ce que la mensualisation d’impôts ?

En théorie, le paiement de l’impôt sur le revenu se fait en trois fois (les fameux « tiers provisionnels ») : deux acomptes versés le 15 février et le 15 mai, le solde étant payé le 15 septembre.

Si vous optez pour la mensualisation de votre impôt sur le revenu, dix prélèvements automatiques seront effectués sur votre compte entre janvier et octobre, le solde éventuel étant à régler en fin d’année. Le montant des prélèvements est évalué en fonction de vos impôts de l’année précédente, le solde permettant de s’ajuster à vos revenus réels de l’année en cours.

Bon à savoir

Vous pouvez mensualiser vos impôts mais aussi la taxe foncière, la taxe d’habitation et la redevance audiovisuelle en remplissant un contrat d’adhésion. Vous recevrez alors des échéanciers distincts.

Comment mensualiser vos impôts ?

Il vous suffit de vous munir de votre identifiant fiscal - il se trouve sur votre avis d’imposition - puis de vous rendre sur le site www.impots.gouv.fr pour en faire la demande. Une autorisation de prélèvement vous sera adressée, que vous devrez signer et transmettre à votre banque.

Vous pouvez également retirer un formulaire de mensualisation aux guichets du Trésor Public.

Une fois votre adhésion enregistrée, le Trésor public vous adresse un échéancier sur lequel figure les montants et les dates des prélèvements. Par la suite, l’échéancier figurera sur votre avis d’imposition. Sauf avis contraire de votre part, le contrat est reconduit automatiquement d’une année sur l’autre.

Bon à savoir

Si vous estimez (suite à une simulation sur impots.gouv.fr par exemple), que le montant de votre impôt va varier de plus de 10 % par rapport à l’année précédente, vous pouvez, une fois dans l’année et jusqu’au 30 juin, modifier ou suspendre le montant de vos prélèvements, en vous connectant sur le site ou en adressant un courrier au Trésor Public indiquant le montant d’impôts que vous avez réévalué et la date à laquelle la modification de prélèvement doit être prise en compte.

© Uni-éditions – avril 2011


  • Fiscalité

    Concubinage : quelle fiscalité ?

    Pour l’administration, le statut fiscal des concubins n’existe pas. Quand on vit à deux sans cadre particulier (ni Pacs ni mariage), la situation fiscale est différente selon les cas : pas d’enfant, enfants ensemble, enfants d’une union précédente... Et varie selon les différents impôts ! Explications.

    Lire la suite
    2 min
  • Fiscalité

    Job étudiant : attention aux impôts !

    Être étudiant n’empêche pas de devoir payer des impôts. Qu’il s’agisse d’une prestation courte, ou d’un job étudiant régulier, tout revenu doit en effet être déclaré. Mais pas de panique, on vous explique tout !

    Lire la suite
    2 min
  • Fiscalité

    Comment réduire mes impôts en investissant dans l’immobilier locatif ?

    Vous avez de l’argent à placer ? Pourquoi ne pas choisir l’immobilier locatif ? Dans le neuf ou ancien, les incitations fiscales sont nombreuses.

    Lire la suite
    2 min