Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes un particulier 
Nous contacter

Trottinette, gyroroue, hoverboard, découvrez comment bien choisir votre nouveau véhicule électrique individuel

19/04/2019 - 3 min de lecture

Rubrique : Tendances

#Véhicule #Loisir #Sécurité

tout un mag pour vous

Trottinette, gyroroue, hoverboard, découvrez comment bien choisir votre nouveau véhicule électrique individuel

Légers, maniables, accessibles et écologiques, les trottinettes, mono-roues et autres nouveaux véhicules électriques individuels, les NVEI, ont déjà séduit 3 % des Français et 17 % envisagent de s’y mettre, soit un potentiel de 8,5 millions d’utilisateurs. Vous aussi ? Alors, suivez nos conseils pour choisir le bon modèle et l’utiliser en toute sécurité.

UN VÉHICULE ADAPTÉ À VOS BESOINS

Pour trouver « roue ou roulette à votre pied », commencez par évaluer la nature de vos trajets ainsi que la fréquence d’utilisation envisagée. Cela vous permettra de définir l’autonomie et la puissance de votre futur véhicule. Sur ce registre, trottinette et hoverboard sont au « roue à roue » avec une autonomie moyenne d’environ 20 km, tandis que la gyroroue peut offrir jusqu’à 50 km. La rapidité de recharge de la batterie est un autre élément important à prendre en considération. Elle est généralement proportionnelle à l’autonomie. La vitesse n’est, en revanche, pas vraiment un critère distinctif, notamment pour la ville, où la grande majorité des déplacements se feront entre 6 et 25 km/h.

BON À SAVOIR

Chaussée mouillée, pavée ou déformée, trottoirs bondés, veillez à adapter votre vitesse à votre environnement pour éviter chutes et chocs, et pensez à bien vous équiper. 

UNE QUESTION D’ÉQUILIBRE

Avec son guidon et son plateau repose pieds, la trottinette électrique offre un bon confort de conduite et est accessible à tous. Pas assez sportif pour vous ? Optez pour la gyroroue. Cette roue unique dotée de deux marchepieds latéraux procure une vraie sensation de glisse et de liberté. Plus acrobatique encore, l’hoverboard, ou skate électrique, requiert un vrai sens de l’équilibre, et ce d’autant plus que les roues sont petites.
 

BON À SAVOIR

La taille des roues est un critère important. Plus elles sont grandes et les pneus larges, plus l’équilibre sera facile.

LE POIDS ET L’ENCOMBREMENT

Généralement utilisé en complément de la marche ou des transports en commun, le véhicule individuel électrique doit être facile à transporter. Le poids des engins varie de 7,5 à 42 kg pour une trottinette, de 8 à 12 kg pour un hoverboard, et de 10 à 24 kg pour les gyroroues.

LES NOUVEAUX VÉHICULES ÉLECTRIQUES INDIVIDUELS (NVEI), À QUEL PRIX ?

Le prix d’une trottinette électrique oscille entre 500 et 2 000 euros, contre 500 à 1 500 euros pour une gyroroue. Nettement plus économiques, les hoverboards s’affichent entre 200 et 600 euros. Quel que soit votre choix, assurez-vous que le modèle retenu porte le marquage CE.

LES NVEI ET LE CODE DE LA ROUTE

Les NVEI immatriculés, c’est-à-dire homologués et habilités à circuler sur la route (par exemple les speedbikes), doivent respecter les mêmes règles de circulation que les cyclomoteurs (vitesse max 45 km/h, casque moto et gants homologués). Pour le reste, dans l’attente de l’inscription d’une catégorie dédiée au code de la route, annoncée en octobre dernier, la législation régissant l’usage des NVEI non immatriculés reste floue. A priori interdits sur la voierie publique, les engins sont généralement tolérés sur les trottoirs, à moins de 6 km/h, et admis sur les pistes cyclables et les voies de bus jusqu’à 25 km/h. Attention toutefois, les municipalités sont libres de fixer leurs propres règles. Il va sans dire que le respect des règles de base du code de la route et des autres usagers de l’espace public est impératif.

SÉCURITÉ, UNE AFFAIRE DE BON SENS

Même à vitesse réduite, les risques d’accidents sont réels et leurs conséquences parfois graves. Ainsi, et bien qu’aucune réglementation n’ait encore été votée en ce sens, il est très fortement conseillé de porter un casque, des gants, des vêtements couvrants, voire des coudières et des genouillères pour vous protéger en cas de chute. Pensez aussi à prévoir des gilets ou des brassards réfléchissants si vous envisagez de vous déplacer la nuit.

QUELLES OBLIGATIONS D’ASSURANCE ?

La détention d’une assurance responsabilité civile dédiée à l’usage d’un deux-roues est plus que recommandée pour couvrir les dommages causés à autrui. Prenez contact avec votre assureur, il vous proposera une assurance spécifique pour couvrir votre responsabilité civile, vous protéger en tant que conducteur et garantir votre engin en cas de casse ou de vol.

Votre choix est fait ? Il ne vous reste plus qu’à vous entraîner un peu pour devenir un as du bitume !

1 Etude Odoxa - mars 2018


©Ici Barbès. Édition avril 2019

Article à caractère informatif et publicitaire.
Les informations présentes dans cet article sont données à titre purement indicatif et n’engagent pas la responsabilité du Crédit Agricole ; elles n’ont en aucun cas vocation à se substituer aux connaissances et compétences du lecteur. Il est vivement recommandé de solliciter les conseils d’un professionnel.
Certains produits et services mentionnés dans cet article peuvent être commercialisés par le Crédit Agricole : renseignez-vous sur leur disponibilité dans votre Caisse régionale.
La souscription à ces produits et services peut être soumise à conditions ou à la réglementation en vigueur, ainsi qu’à l’étude et à l’acceptation de votre dossier par votre Caisse régionale. Accédez au détail de ces produits et services en cliquant sur les liens hypertexte prévus à cet effet dans la présente page Internet.
Les garanties du contrat Assurance Deux-Roues sont assurées par Pacifica, entreprise régie par le code des assurances.

 

TOUT UN MAG POUR VOUS