Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Des mesures pour promouvoir les produits français

31 fév
Activité

Février 2012

Les consommateurs sont sensibles à l’origine des produits qu’ils achètent et privilégient en majorité les productions françaises. Mais celles-ci ne sont pas toujours aisément identifiables. Les pouvoirs publics se mobilisent pour mieux valoriser et distinguer les produits fabriqués en France.

Alors que la concurrence internationale s’avive chaque année un peu plus, le secrétariat d’Etat aux PME s’investit dans la promotion du « made in France ». Deux axes de travail sont privilégiés. D’un côté, développer l’utilisation du label « Origine France garantie », créé l’année dernière. De l’autre, élargir le champ d’application des indications géographiques protégées (IGP), au bénéfice des produits non alimentaires.

Objectif : 500 produits labellisés

Les produits fabriqués en France ont la cote auprès des consommateurs. Selon un sondage TNS Sofres, 90 % d’entre eux estiment qu’ils sont synonymes de qualité et de respect des normes sociales et environnementales. Mieux, 75 % se disent prêt à payer plus cher un produit fabriqué en France, selon le secrétariat d’Etat aux PME. Malheureusement, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver, dans les rayons, entre les produits fabriqués localement et ceux élaborés hors de nos frontières. Une situation dommageable pour la production française, qui pourrait gagner des parts de marché grâce à cet avantage concurrentiel, mais peine à le faire tant il est peu mis en valeur.

Afin de remédier à cette situation, et soutenir l’économie française dans un contexte économique tendu, le secrétariat d’Etat aux PME a annoncé plusieurs mesures le 13 décembre dernier. La première vise à promouvoir le label « Origine France garantie », créé en mai 2011, qui distingue les produits fabriqués en France, voire ceux dont au moins 50 % de la valeur découle d’une fabrication française. Des industriels du secteur des biens d’équipements comme Brandt, Vedette, Fagor en bénéficient déjà. Le fabricant de skis Rossignol ou le lunettier Atoll également. Mais aux yeux des pouvoirs publics, cela ne suffit pas. L’objectif est de totaliser, d’ici au printemps, 500 produits labellisés. Pour y parvenir, l’Etat mobilise ses correspondants TPE/PME en région. A charge pour eux de recenser les entreprises qui fabriquent leurs produits en France et de les sensibiliser à cette démarche.

Distinguer le savoir-faire régional

Parallèlement à cette initiative, le gouvernement souhaite également valoriser le savoir-faire régional, en distinguant certains produits industriels et artisanaux, traditionnellement de fabrication locale. Pour cela, il entend élargir le mécanisme des indications géographiques protégées (IGP). Alors que ce label, qui consacre l’authenticité géographique d’une production, était jusqu’alors réservé aux denrées comestibles, il pourrait être étendu aux productions non alimentaires.

Une centaine de produits, découlant d’un savoir-faire régional spécifique, pourraient en bénéficier, notamment la porcelaine de Limoges, les tapisseries d’Aubusson, les couteaux de Laguiole ou la dentelle de Calais. Cette mesure est actuellement discutée au Parlement dans le cadre d’une loi sur les droits, la protection et l’information des consommateurs.


© Thibault Bertrand – Uni-éditions – février 2012