Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

L’artisanat crée davantage d’entreprises que d’emplois

20 jan
L'artisanat crée davantage d'entreprises que d'emplois
Activité

20 janvier

Alors qu’avant la crise de 2008 l’artisanat créait de nombreux emplois, la dynamique s’est inversée depuis. En revanche, dans le même temps, la création d’entreprises artisanales a fortement augmenté.

Il est des tendances de fond qui ne se manifestent pas toujours de façon très visible mais qui modifient le paysage économique de manière sensible. C’est le cas en ce qui concerne le secteur de l’artisanat, comme le montre une étude, publiée en septembre par l’Institut supérieur des métiers (ISM), sur l’évolution de la démographie et de la structure des entreprises artisanales au cours de la période 2009-2014.

Une profonde évolution

Durant ces 5 années, marquées par le contrecoup de 2 crises économiques successives (2008 et 2011), le paysage artisanal a profondément évolué. En effet, ce pan de l’économie qui créait jusqu’alors de nombreux emplois a commencé à en détruire. De 2009 à 2014, l’effectif salarié dans l’artisanat a fondu de 5 %, pour s’établir à 1,61 million de salariés contre 1,69 million 5 ans plus tôt.

Pour autant, le secteur est resté dynamique. Dans le même temps en effet, la création d’entreprises artisanales a été historiquement élevée, avec une progression positive de 26 % du nombre d’entreprises immatriculées. Soit 190 000 entreprises supplémentaires, principalement créées dans les services et le bâtiment.

Fait notable : cette augmentation du nombre d’entreprises a concerné principalement des structures unipersonnelles, sans salarié (dont une part importante de micro-entrepreneurs). La part d’entrepreneurs « solos », exerçant seuls, a ainsi connu une forte augmentation, passant de 45 % en 2004, à 51 % en 2009, puis 62 % en 2014.

Hausse de l’emploi non salarié

En l’espace de quelques années, la structure de l’emploi dans le secteur artisanal a ainsi profondément évolué. "Globalement, ces années de crise économique se sont soldées par une forte progression des emplois non salariés (ceux des entrepreneurs dans leur majorité) et une diminution des emplois salariés", notent les auteurs de l’étude.

À une exception près toutefois : celle de la branche des métiers de l’alimentaire qui, à l’inverse de la tendance générale, a enregistré une hausse des créations d’emplois salariés : en particulier dans le domaine de la boulangerie-pâtisserie, avec un solde positif de 3 700 emplois sur la période étudiée et celui de la boucherie (1 800 créations d’emplois).


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - novembre 2016