Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Le chiffre d’affaires des franchisés, secteur par secteur

28 mai
Le chiffre d'affaires des franchisés, secteur par secteur
Activité

Mai 2015

En 2014, le chiffre d’affaires des points de vente en franchise a augmenté de 8,5 %, selon la Fédération française de la franchise. Cette forte progression est en partie due à la hausse du nombre des points de vente. Mais aussi à la bonne performance de certains secteurs.

L’année 2014 restera un bon cru pour le commerce et les services en franchise. Après avoir subi un tassement en 2013, leur chiffre d’affaires a fortement rebondi l’année dernière. Il est repassé au-dessus de la barre des 50 milliards d’euros, à 51,45 milliards d’euros contre 47,4 milliards l’année précédente, soit une hausse de 8,5 %. Cette performance s’explique en partie par la forte progression du nombre de points de vente en franchise, qui a gagné 3 038 unités sur l’année, pour un total de 68 171 points de vente. Soit une augmentation de 4,7 %. Mais cela n’explique pas tout. Certaines activités ont réalisé de belles performances et vu leurs ventes progresser de manière sensible.

Les secteurs qui gagnent du terrain

Au sein de la franchise, le secteur qui affiche le plus fort dynamisme est celui de l’équipement de la maison. Il enregistre un bond de chiffre d’affaires de 16,07 % par magasin, pour un CA moyen de 1 532 k€ par unité. Ce qui le place au premier rang en CA par point de vente.
Les services aux entreprises affichent eux aussi une belle santé, avec une progression d’activité de 7,62 % par agence, pour un CA moyen de 321 k€. Viennent ensuite les services automobiles (+ 4,23 %, 332 k€ de CA), la restauration rapide (+ 2,52 %, 870 k€ de CA) et la restauration à thème (+ 1,53 %, 1 149 k€ de CA), deux secteurs qui font bien mieux que résister malgré le relèvement de la TVA à 10 %. Enfin, l’esthétique-coiffure (+ 1,4 %, 289 k€ de CA) et l’équipement de la personne (+ 1,15 %, 577 k€ de CA) ferment la marche des secteurs qui progressent en 2014.

Les activités à la peine

Cependant, tous les secteurs, loin de là, ne profitent pas de cette embellie. Certains enregistrent même un recul, parfois sensible, en termes de CA par point de vente. La branche la plus à la peine est la formation, avec une activité en baisse de 10,57 %, pour un CA moyen par unité de 245 k€. Le secteur du nettoyage réalise lui aussi une piètre performance, avec une progression d’activité négative de 5,44 % par agence (pour un CA de 204 k€), ainsi que le secteur des voyages (– 5,42 %, 895 k€).
La situation se tend également dans le domaine du bâtiment (– 4,34 %, 680 k€ de CA), de l’alimentaire (– 4,09 %, 1 351 k€ de CA) et de l’hôtellerie (– 2,09 %, 1 338 k€ de CA). Elle est en revanche proche de l’équilibre dans les services à la personne et l’immobilier, avec un recul respectif de 0,59 % et 0,45 %, pour 362 k€ et 352 k€ de CA.
Naturellement, ces chiffres ne reflètent pas la profitabilité de ces différentes activités, dont la rentabilité n’est pas uniquement corrélée au chiffre d’affaires affiché, mais à bien d’autres facteurs, dont le niveau de marge. Ils donnent néanmoins une bonne indication du dynamisme, voire des difficultés conjoncturelles, qui caractérisent les différents secteurs du commerce et des services en franchise.


© Thibault Bertrand – MIG/Uni-éditions - avril 2015