Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / Activité

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Un label environnemental dédié aux TPE

29 nov
Activité

Novembre 2012

Les chambres de commerce, les chambres de métiers et de l’artisanat, ainsi que Ademe ont mis en place une certification destinée aux très petites entreprises qui souhaitent valoriser leurs démarches en faveur de l’environnement.

Elle s’appelle « EnVol », pour Engagement volontaire de l’entreprise pour l’environnement, et elle récompense les chefs de petites entreprises de moins de 50 salariés, les commerçants et les artisans qui s’engagent dans une démarche environnementale. Cette certification, spécialement dimensionnée pour les petites et très petites entreprises, a été lancé il y a trois ans par l’Assemblée française des chambres de commerce et d’industrie, l’Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat, ainsi que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Elle repose sur le référentiel NF X30-2051, qui constitue le premier niveau d’exigences requis en matière de management environnemental.
Son rôle est d’aider les TPE et PME à valoriser leurs engagements environnementaux, en bénéficiant de démarches simplifiées et d’un investissement réduit.

Un coût de 300 € HT par an

Les frais d’obtention de ce label, dont l’attribution a été confiée à l’organisme Afnor Certification, sont nettement inférieurs à ceux d’une démarche de certification classique. Audit compris, ils s’élèvent à 300 € HT par an pour les entreprises de moins de 10 salariés, et à 350 € HT par an pour les entreprises de 10 à 49 salariés. Le budget global se monte donc à 1 500 ou 1 750 € pour 5 ans, soit la période de validité de la marque « EnVol ».

Les formalités sont également beaucoup moins contraignantes, comparées aux parcours de certification habituels. Elles s’effectuent par Internet, en plusieurs étapes successives. Dans un premier temps, le demandeur remplit un questionnaire en ligne, qui permet d’évaluer son niveau de préparation par rapport aux exigences requises. Il reçoit alors un rapport indiquant s’il peut postuler pour obtenir le label ou doit procéder à une mise à niveau préalable. Une fois prêt, le demandeur dépose son dossier de candidature accompagné des pièces justificatives nécessaires. Celui-ci est expertisé par un auditeur spécialisé dans le secteur d’activité concerné. Lorsque toutes les conditions sont remplies, le label est accordé et l’entreprise peut s’en prévaloir pour communiquer autour de son engagement en faveur de l’environnement sur ses supports de communication (plaquettes, site Internet, documentation, etc.).

Audit sur site

Pendant quatre ans après l’attribution du label, l’entreprise doit remettre à jour chaque année son dossier et recevoir la visite d’un auditeur sur place.
Enfin, le label « EnVol » n’est pas limitatif. Une fois qu’elles l’ont obtenu, les entreprises peuvent accéder par la suite, si elles le souhaitent, à des niveaux de certification plus élevés et plus exigeants (1.2.3 environnement, Iso 14001, EMAS).

Pour en savoir plus :
www.envol-entreprise.fr


© Thibault Bertrand – Uni-éditions – novembre 2012