Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / DIRIGEANT

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Devenir tuteur, une expérience enrichissante

24 juin
DIRIGEANT

Juin 2011

Les entrepreneurs ont souvent besoin de conseils dans les premières phases du développement de leur projet. Qui mieux qu’un chef d’entreprise expérimenté peut les aider à prendre du recul et les accompagner dans leur démarche. Cette expérience enrichissante permet de transmettre son savoir de manière bénévole.

Faire partager son expérience à ses pairs. Voilà une démarche généreuse et très utile qui se développe dans le monde de l’entrepreuneuriat. Pour les jeunes entreprises qui souhaitent bénéficier de ce dispositif d’accompagnement, deux principaux réseaux existent : le Réseau Entreprendre, qui met en relation entrepreneurs chevronnés et jeunes chefs d’entreprises, et l’Institut du mentorat entrepreuneurial (IME), un service de la Chambre de commerce et d’industrie de Paris (CCIP).

Le Réseau Entreprendre

Implanté en région, ce réseau permet à des dirigeants de devenir les tuteurs d’une autre entreprise. Sous certaines conditions : l’accompagnant doit être un chef d’entreprise ou un cadre dirigeant en activité et s’engager sur des disponibilités afin de rencontrer son filleul au moins une fois par mois. De plus, les tuteurs doivent, bien sûr, avoir des qualités humaines d’écoute et de bon sens. Une fois sélectionné par le Réseau Entreprendre, le tuteur s’engage à suivre pendant deux ans au minimum son filleul. Des conditions strictes qui permettent ensuite de démarrer une véritable aventure humaine où le dirigeant expérimenté pourra soutenir, éclairer et conseiller l’entreprise qui se lance.

Le mentorat entre entrepreneurs

En région parisienne, l’Institut du mentorat entrepreneurial (IME), qui est un service de la CCIP, a pour but de dynamiser le développement des PME en forte croissance, en mettant leurs dirigeants en relation avec des entrepreneurs expérimentés.
L’idée de cet Institut, lancé en 2007, est née du modèle canadien. Dominique Restino, élu de la CCIP, a découvert au Québec, lors d’un colloque organisé par la Fondation de l’entrepreneurship, le concept de "mentorat d’affaires", dont le modèle a été repris par la CCIP pour les PME à fort potentiel. Le principe est le même, le mentor étant le dirigeant-propriétaire ou un actionnaire significatif d’une entreprise, reconnu pour sa réussite entrepreneuriale.
À noter, le programme mentoral repose sur des entretiens réguliers entre le « mentoré » et son mentor. Des relations qui aboutissent souvent à des échanges d’une grande richesse.

En savoir plus :
www.reseau-entreprendre.org
www.institut-mentorat.ccip.fr


© Uni-éditions – 2010