Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

700 millions d’euros pour les commerces des centres-villes

28 mar
FINANCES

il y a 4 mois

Le ministère de la Cohésion des territoires a lancé un plan en faveur de la revitalisation des centres-villes. Doté d’une enveloppe globale de 5 milliards d’euros, il comporte un volet consacré au commerce.

Résorber la fracture territoriale qui se creuse entre les grandes agglomérations, riches et dynamiques, et les villes de moindre importance dont beaucoup perdent peu à peu de leur attractivité, telle est l’ambition du plan gouvernemental en faveur de la revitalisation des centres-villes, lancé en décembre par Jacques Mézard, le ministre de la Cohésion des territoires.

Doté d’une enveloppe globale de 5 milliards d’euros, étalée sur 5 ans, ce plan va permettre aux maires de ces villes en perte de vitesse de passer un contrat-cadre avec l’État, pour engager des investissements en matière d’habitat, de transport, d’équipements collectifs et d’infrastructures commerciales. La signature de ces accords s’étalera jusqu’en 2020, les travaux qui en découleront devront être achevés en 2025.
 

Rééquilibrer l’offre avec la périphérie

Élément central de ce plan, le commerce n’est pas oublié. Il va bénéficier d’une enveloppe de 700 millions d’euros, destinée à financer les contrats-cadres conclus avec les villes concernées, et appliquer les mesures visant à renforcer l’attractivité du commerce de centre-ville par rapport au e-commerce et au commerce de périphérie.

De ce point de vue, le plan prévoit d’instaurer une vigilance particulière sur les projets d’implantation commerciale en périphérie, susceptibles de déséquilibrer les projets de revitalisation conclus avec les maires. Parallèlement, afin d’attirer des locomotives commerciales dans les cœurs de ville, l’État veillera à assouplir les conditions requises pour leur implantation.

Par ailleurs, les collectivités disposeront de marges de manœuvre supplémentaires pour dynamiser leur offre et leur tissu commercial (taxe sur les commerces vacants, baux commerciaux de courte durée, etc.).
 

Accompagner la transition numérique

L’effort sera également mis sur l’animation des centres-villes et la valorisation de l’offre commerciale. À cette fin, l’argent distribué par le Fonds d’intervention pour les services, l’artisanat et le commerce (Fisac) sera prioritairement orienté vers les villes engagées dans le plan, et des postes de managers du commerce en centre-ville seront créés. De même, un accompagnement sera mis en place, avec la participation des chambres de commerce et d’industrie, pour aider les commerçants à engager leur transition numérique, afin de capitaliser sur la complémentarité entre commerce physique et e-commerce.


© Thibault Bertrand - Uni-éditions - février 2018