Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Établir son plan de financement

24 juin
FINANCES

Juin 2011

Lorsque vous avez un projet de création ou de reprise d’entreprise, vous devez préparer un business plan, principalement destiné à convaincre vos futurs investisseurs et votre conseiller financier. L’une des pièces maîtresse de votre projet est le plan de financement, à élaborer avec soin.

Qu’est ce qu’un plan de financement ?

Il s’agit de la présentation financière de votre projet. Ce document de référence doit permettre à vos investisseurs et à votre conseiller financier d’avoir une idée claire et précise de votre projet. Son élaboration est pour vous l’occasion d’ordonner vos idées et de mettre en valeur vos atouts. Ce plan de financement met face à face vos besoins financiers et les ressources sur lesquelles vous pourrez compter. Il est généralement présenté sous la forme d’un tableau, qui doit être équilibré : le total des ressources doit être égal à celui des besoins. Dans la colonne ressources, additionnez toutes les ressources dont vous disposez, en commençant par votre apport personnel. Dans la colonne besoins, inscrivez la valeur de tout ce dont vous aurez besoin pour faire fonctionner votre entreprise.

Comptabiliser ses ressources

Les fonds propres, destinés à rester au capital de l’entreprise, sont constitués de votre apport personnel, d’un éventuel apport familial et de celui de vos associés. Pour obtenir un prêt dans les meilleures conditions, l’apport personnel doit être le plus important possible. Il vous rendra moins dépendant de vos créanciers et témoignera auprès de l’ensemble de vos partenaires financiers de votre motivation dans ce projet. Vous y ajouterez les aides de l’état ou des collectivités locales, les subventions, puis les prêts d’honneur, prêts aidés ou prêts bancaires.

Recenser ses besoins

Vos besoins se divisent en besoins permanents, besoins de court terme et besoins immédiats. Les investissements nécessaires en locaux (fonds de commerce, droit au bail), en achat de machines ou de matériel constituent vos besoins permanents. Les stocks ou les fonds à recevoir de vos clients font partie des besoins courants. Les besoins immédiats couvrent les dépenses de fonctionnement au quotidien (téléphone, électricité, consommables…) et s’expriment à travers le volant de trésorerie.


© Uni-éditions – décembre 2010