Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Impayés : comment recouvrer vos factures

24 juin
FINANCES

Juin 2011

Trouver un accord amiable

Un impayé n’est jamais anodin et peut mettre à mal votre trésorerie. C’est pourquoi il est impératif de réagir très rapidement dès que vous constatez le moindre retard. Privilégiez le contact direct avec votre client : il peut s’agir d’un oubli ou d’une difficulté ponctuelle. Vous avez intérêt, dans tous les cas, à trouver une solution amiable avant d’entamer une procédure de recouvrement. Une nouvelle étape consiste à envoyer une lettre de relance constatant le retard de paiement et le montant concerné. Elle est adressée par courrier simple et vous pouvez proposer un nouveau délai de règlement, sans pénalités. Anticipez toujours et adaptez votre tableau de trésorerie pour faire face à cet incident ponctuel.

Procéder au recouvrement judiciaire

Si la situation de votre client est très dégradée et que vous ne souhaitez plus conserver de relations commerciales avec lui, engagez une procédure de recouvrement. La lettre de mise en demeure de payer précise la somme due et une nouvelle date de règlement. Elle doit être envoyé en recommandé avec accusé de réception ou présentée par un huissier. À défaut de règlement, vous pouvez mettre en œuvre le recouvrement judiciaire, dont la première étape est l’injonction de payer. À votre demande, le juge du Tribunal transmet une ordonnance à un huissier, qui se rendra au domicile du débiteur. L’étape suivante, l’assignation en paiement, nécessite l’intervention d’avocats. Le débiteur doit alors se rendre au Tribunal pour se justifier. Le Tribunal peut rendre un avis exécutoire, qui contraint le débiteur à vous payer.

Éviter les impayés dans le futur

Pour éviter ce type d’incident, plusieurs conseils de prudence s’imposent. D’abord, il est essentiel de bien connaître vos clients et ne pas hésiter à se renseigner sur la santé financière de leur entreprise avant de signer un contrat. Dans la mesure du possible, recourez au paiement sécurisé par carte bancaire, même si cette procédure implique des frais forfaitaires. La demande d’acompte est également efficace pour concrétiser un contrat. Prévoyez des relances systématiques, de façon à ne pas laisser s’installer le retard sans réagir. Enfin, vous pouvez aussi recourir à un cabinet spécialisé d’affacturage, qui recouvrera vos créances à votre place ou souscrire une assistance juridique incluant le recouvrement des créances impayées.


© Uni-éditions – mars 2011