Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Protéger son entreprise contre les risques d’impayés

03 fév
Protéger son entreprise contre les risques d'impayés
FINANCES

Février 2014

Même en restant attentif, aucun entrepreneur n’est à l’abri d’une facture impayée. Dans ce cas, et faute de trésorerie suffisante, les conséquences peuvent s’avérer lourdes. Il existe pourtant un moyen efficace de se prémunir contre ce risque : l’assurance crédit.

Toute entreprise émet des factures, et il est capital, pour sa pérennité, qu’elles soient payées, sous peine de mettre rapidement la clé sous la porte. Malheureusement, il n’existe aucune garantie dans ce domaine : même un client a priori fiable et solvable peut, du jour au lendemain, faire défaut. Il suffit qu’il soit lui-même victime d’un débiteur récalcitrant pour ne plus pouvoir honorer ses dettes. Les conséquences peuvent être lourdes, surtout si l’entreprise dispose d’une trésorerie limitée, ce qui est le cas de nombreuses TPE : on estime que les impayés sont, en Europe, à l’origine d’une défaillance d’entreprise sur quatre.
Il existe toutefois un moyen de se prémunir contre ce risque : souscrire une assurance crédit. Ce contrat a pour but de couvrir l’entreprise en cas de défaut de paiement de ses débiteurs. Il protège notamment contre une possibilité de défaillance en chaîne.

À l’assureur les démarches fastidieuses
L’assurance crédit offre plusieurs avantages : d’abord, elle permet de juger de la solidité des clients de l’entreprise. En effet, avant d’accorder sa garantie sur un dossier donné, l’assureur s’informe de la situation financière et des antécédents des prospects concernés. Sa décision d’assurer ou non telle entreprise constitue donc un bon indicateur du niveau de risque encouru. Ensuite, libre à l’assuré de proposer au client refusé par l’assureur un paiement en plusieurs fois, s’il est prêt à assumer ce risque.
Autre avantage de l’assurance crédit : en cas d’impayé, l’assureur se charge d’organiser le recouvrement précontentieux et contentieux des créances assurées. Il libère donc l’entrepreneur d’une série de démarches fastidieuses. Enfin, l’assureur crédit indemnise la créance garantie si, à l’issue d’un délai de carence déterminé, il ne parvient pas à recouvrer les créances dues ou n’en récupère qu’une partie.

Assurer les créances détenues auprès des clients étrangers
L’assurance crédit a longtemps été réservée aux grandes entreprises. Depuis, les compagnies ont développé des offres ciblées pour répondre aux besoins de toutes les entreprises, quels que soient leur taille et leur statut. Dans certains cas, elles assurent même des créances détenues auprès de clients étrangers.
Le coût d’une assurance crédit est fonction du risque assuré. Il dépend de plusieurs variables : le secteur d’activité concerné, le profil de la clientèle, les délais de paiement accordés, le chiffre d’affaires à couvrir, etc.
Avant de souscrire, il faut bien étudier la portée des garanties offertes. En effet, les assureurs ne garantissent pas toujours le recouvrement intégral des créances dues. Dans certains cas, il peut aussi exister une franchise (à la charge de l’assuré, donc). La question des délais de remboursement est également importante : ils sont souvent assez longs. Ce qui a une incidence directe sur le montant de la trésorerie à provisionner en attendant d’être indemnisé.

Pour en savoir plus :
Fédération française des sociétés d’assurance – L’assurance crédit


© Uni-éditions – MIG – Janvier 2014