Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Un prêt à taux zéro pour les restaurateurs

31 jan
FINANCES

Janvier 2012

Depuis cet automne, les restaurateurs qui souhaitent engager des travaux ou réaliser des investissements pour développer et moderniser leur établissement, peuvent bénéficier d’un nouveau prêt à taux zéro, le PMR (Prêt pour la modernisation de la restauration).

Diffusé par Oséo, l’organisme public d’aide aux entreprises, ce financement avantageux, d’un montant de 5 000 à 10 000 €, remboursable sur cinq ans, concerne aussi bien les investissements matériels (travaux de mise aux normes, achats d’équipements…), qu’immatériels (site Web, formation…). Il vient en accompagnement d’un prêt bancaire classique.

Aucune garantie personnelle exigée

Vous exploitez ou reprenez un restaurant, un fast-food, une cafeteria, une sandwicherie ou un débit de boisson et vous avez besoin d’engager des dépenses pour développer votre activité ? Plus facile à dire qu’à faire, d’autant qu’en ce moment, les établissements de financements y regardent à deux fois avant d’accorder leur feu vert. Bonne nouvelle, le prêt pour la modernisation de la restauration peut vous faciliter les choses en mutualisant la prise de risque tolérée par votre banque.

Ce nouveau dispositif, qui s’adresse aux professionnels et entreprises du secteur de la restauration en activité depuis plus de trois ans, ainsi qu’aux repreneurs, présente plusieurs avantages. D’abord, il est sans intérêt, ce qui le rend financièrement indolore. En outre, il est accordé sans caution ni garantie, ce qui simplifie les choses. D’autre part, il est remboursable sur une durée relativement longue, en l’occurrence cinq ans, à raison de 20 échéances trimestrielles. Enfin, il est éligible à toutes les dépenses ou presque.
« Grâce à lui, on peut financer des travaux d’aménagement, des dépenses de mise aux normes en matière d’hygiène alimentaire, de sécurité incendie, d’accessibilité handicapé », précise Ilane Abittan, responsable supports utilisateurs chez Oséo. Mais pas seulement. Ce prêt peut, entre autres, financer l’achat d’un fonds de commerce.

Un coup de pouce bienvenu

Le PMR, dont le montant est compris entre 5 000 € et 10 000 €, a pour vocation d’accompagner des programmes d’investissements de 15 000 € à 110 000 €. Une condition, toutefois, est posée à son octroi : « Il est nécessaire d’obtenir en parallèle un prêt bancaire classique, dont le montant doit être égal au moins au double de celui du PMR », précise Ilane Abittan.

Nul doute que ce nouveau dispositif va faciliter la vie des professionnels en quête d’argent frais. Pour un besoin de 15 000 €, l’emprunteur pourra ainsi solliciter sa banque à hauteur de 10 000 €, et obtenir les 5 000 € restant via un PMR. Ce qui augmentera ses chances de décrocher un financement.

La marche à suivre pour en bénéficier est très simple. Il faut prendre contact avec son établissement bancaire qui, une fois le dossier accepté, relaiera la demande de PMR auprès d’ Oséo.

Pour en savoir plus :

www.Oseo.fr

www.gouvernement.fr


© Thibault Bertrand - Uni-éditions – Janvier 2012