Retour au site Crédit Agricole
Le blog des professionnels / FINANCES

Une sélection d’actualités générales, financières et sociales utiles pour les entrepreneurs.

Une aide pour la sécurité de votre utilitaire

24 juin
FINANCES

Juin 2011

L’Assurance maladie – Risques professionnels propose aux entreprises de moins de 50 salariés une aide à la sécurité de 3 000 euros pour l’achat ou la location longue durée d’un utilitaire neuf.

Le risque routier professionnel sous-estimé

Les accidents de la route représentent la première cause d’accidents mortels du travail en France. Souvent sous-estimé, le risque routier professionnel est un risque quotidien pour de nombreux professionnels amenés à utiliser un véhicule dans le cadre de leur travail. Il y a près de 6 millions de véhicules utilitaires en service aujourd’hui et ce parc ne cesse d’augmenter. Au moment de l’achat d’un utilitaire, le choix des équipements de sécurité n’est pas toujours privilégié par rapport à d’autres équipements moins essentiels. Les véhicules utilitaires sont parfois mal équipés ou mal entretenus. L’utilitaire peut aussi être en surcharge ou transporter des charges mal arrimées, faute d’un aménagement satisfaisant du véhicule. Tous ces facteurs augmentent le risque d’accident et sa gravité.

Six équipements de sécurité inclus

Afin d’améliorer le niveau d’équipement de ces véhicules et de sensibiliser leurs utilisateurs, l’Assurance maladie – Risques professionnels propose aux entreprises de moins de 50 salariés une aide à la sécurité de 3 000 euros pour l’achat ou la location longue durée (à partir d’un an) d’un utilitaire neuf. Pour en bénéficier, le véhicule doit être muni des 6 équipements de sécurité suivants : antiblocage des roues ; dispositif d’aide au freinage d’urgence ; contrôle électronique de la stabilité ; airbags passagers ; cloison de séparation pleine et points d’ancrage normalisés ; limiteur de vitesse ou équivalent. Si l’entreprise choisit d’équiper le véhicule d’un indicateur de charge, qui indique le poids total du véhicule afin d’éviter les surcharges, l’aide grimpe à 4 000 euros.

Une formation obligatoire pour le dirigeant

Pour obtenir cette aide, le chef d’entreprise doit suivre la formation « usage professionnel d’un VUL » sur l’importance des équipements de sécurité et leur bon usage. Cette aide nationale se substitue aux aides régionales traitant du risque routier. Une seule aide sera accordée par entreprise, qui a jusqu’au 31 mai 2012 pour réserver cette aide auprès de sa caisse d’assurance maladie. Mais 5 000 entreprises seulement pourront bénéficier de « coup de pouce ». Retrouvez les conditions générales d’attribution dans le dossier d’information téléchargeable sur www.ameli.fr et sur les sites des Caisses régionales.

Pour en savoir plus :
- www.ameli.fr
- www.risquesprofessionnels.ameli.fr/fileadmin/user_upload/document_PDF


© Delphine Goater – Uni-Editions – juin 2011