Contactez-nous
Retour au site Crédit Agricole
Blog / ARGENT

Vous cherchez des informations pour mieux gérer son budget, des astuces pour faire des économies ou simplement des explications simples et pratiques ? Ce blog est fait pour vous !

Vos comptes en ligne : à vous la liberté !

09mar

Vous utilisez sans doute déjà Internet pour gérer la plupart des domaines importants de votre vie.

Qu’en est-il de votre argent, sujet capital s’il y en a un ? Optez pour la vie facile en gérant vos comptes en ligne. C’est simple, rapide et sûr. Le bonheur quoi.

#1+Quelques clics suffisent+1#

Pour vous connecter en direct avec vos comptes, vous avez uniquement besoin d’un code d’accès. Votre agence vous l’a déjà communiqué. Si, par hasard, vous l’avez égaré, un nouveau code vous sera adressé dans les plus brefs délais, sur simple demande.

En vous rendant sur le site de votre Caisse régionale muni de ce code, vous pourrez non seulement consulter le solde de votre compte en un coup d’œil, mais aussi vérifier le montant de vos factures de carte bancaire, visualiser les prélèvements, virer de l’argent sur vos différents comptes (livret de développement durable, plan ou compte épargne logement…) ou sur le compte d’un tiers, commander un chéquier, imprimer un RIB…

Ainsi, vous pilotez tranquillement la gestion de vos comptes depuis votre ordinateur.

#1+Les avantages de la banque en ligne+1#

Le fait de pouvoir gérer ses comptes de chez soi, sans avoir à se déplacer à son agence, à attendre son relevé par courrier ou à écrire pour demander un virement est bien évidemment le premier avantage de la banque en ligne, puisque vous pouvez accéder à vos comptes quels que soient le jour et l’heure.

Autre point non négligeable : il est plus facile d’éviter le découvert (et les agios) et de prévoir les actions à effectuer quand on peut consulter si facilement ses comptes.

Même si vous oubliez certaines échéances, il vous est possible sur Internet de programmer vos virements.

#1+Le surf sans pépins+1#

L’accès à vos comptes via Internet est hautement sécurisé. Cependant, comme pour toute navigation sur la toile, quelques précautions s’imposent pour être totalement tranquille.

D’abord, il vaut mieux se mettre sur un ordinateur muni des garanties de sécurité basiques : anti-virus, anti-spam, anti-spyware, pare-feuLe tout mis à jour régulièrement bien sûr !

Évitez si possible les ordinateurs publics, et dans tous les cas, n’oubliez pas de vous déconnecter lorsque vous avez fini de consulter vos comptes (en cliquant sur le bouton prévu à cet effet !).

Quant à votre code d’accès, gardez-le pour vous. Vraiment. Et ne le notez nulle part, vous avez une mémoire fantastique, faites-la marcher !

#1+Halte au phishing !+1#

L’hameçonnage, en anglais phishing, est une technique utilisée par les pirates pour obtenir des renseignements personnels dans le but d’usurper votre identité.

Le procédé consiste à faire croire à la victime qu’elle s’adresse à un tiers de confiance (banque, administration, etc.) afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance…

Pour éviter ces pièges, n’ouvrez aucun courriel suspect, même s’il semble provenir de votre établissement bancaire. Certains messages peuvent afficher son logo, un lien vers un site qui ressemble au sien, mais qui ne l’est pas. Supprimez simplement ce message et avertissez votre banque.


#1+En savoir plus sur le web+1#

  • www.01net.com : Faites-y une recherche “banque en ligne” pour accéder aux derniers articles concernant notamment la sécurité et les mesures anti-piratage.

© Uni-Éditions – mars 2010

Les autres articles

17octo

Achats alimentaires : comment faire des économies au quotidien ?

L’alimentation constitue un des postes les plus lourds dans le budget des Français : pas moins de 10,2% en moyenne selon l’Insee en 2013. A (...)

Lire la suite
10octo

Protéger ses proches : rendez-vous aux 35èmes rencontres notariales

Le rendez-vous annuel des notaires de France avec le grand public aura lieu mardi 14 octobre, de 17h à 21h à Paris et dans plusieurs villes. Cette (...)

Lire la suite