Etudiant

Financer ses études

Le prêt étudiant

Taille des textes Augmenter Diminuer

Malgré l’aide des parents, un emprunt est parfois bienvenu pour donner de la latitude à son budget. Des dispositifs spécifiques existent auprès des organismes bancaires. La plupart proposent aux jeunes de 18 à 25 ans des prêts étudiants à un taux attractif. Les étudiants peuvent ainsi avoir un capital pour financer leurs dépenses. La majeure partie de l’emprunt n’est remboursée qu’une fois leurs études finies. Le montant souscrit dépendra de la formation suivie. En moyenne, il varie entre 1 000 et 45 000 €, voire plus, selon les banques. Notez que plus votre caution possède de garanties, plus le prêt qui vous sera octroyé pourra être élevé.

Le remboursement d’un prêt étudiant se fait en deux étapes : la franchise et le crédit. Dans un premier temps (entre deux et six ans), vous remboursez uniquement les intérêts et les primes d’assurances (franchise partielle), ou rien, sauf éventuellement les primes d’assurance (pour la franchise totale). C’est seulement dans le second temps, à la fin des études, que vous commencez à rembourser le crédit lui-même. Au total, le prêt étudiant peut s’étaler sur neuf ans.

Afin de permettre à l’ensemble des étudiants de diversifier les sources de financement de leurs études, l’État a créé un fonds de garantie « prêts étudiants ». Grâce à cette garantie, certaines banques peuvent accorder un prêt d’un montant maximum de 15 000 € à tous les étudiants de moins de 28 ans, français ou ressortissant de l’Union européenne ou de l’Espace économique européen, sans conditions de ressources, sans caution parentale ou d’un tiers. La possibilité de remboursement différé, total ou partiel après l’obtention du diplôme est également laissée au choix de l’étudiant emprunteur, les modalités étant fixées avec la banque. Les taux d’intérêt et modalités de prêt sont variables selon les organismes bancaires.

En savoir plus : www.etudiant.gouv.fr

© Katia Vilarasau – Uni éditions – septembre 2012