Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Début de la page
Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une entreprise  Trouver une agence

Conjoncture : quelles perspectives pour 2022 ?

05/01/2022 - 2 min de lecture

Rubrique : Tendances

Thématiques de l'article #Innovation

tout un mag pour vous

Conjoncture : quelles perspectives pour 2022 ?

Si la reprise économique est solide, la dynamique en cours devrait être temporairement affectée par la reprise de l’épidémie et les tensions sur les chaînes d’approvisionnement, selon les projections de la Banque de France.

La reprise économique est solide. Selon les dernières projections économiques de la Banque de France, publiées en décembre, la croissance devrait s’établir à 6,7% en 2021, avant de retrouver en 2024 une trajectoire en ligne avec sa tendance de long terme. Selon le scénario privilégié par les experts, la croissance française s’établirait ainsi à 3,6% en 2022, puis à 2,2% en 2023, et se stabiliserait à 1,4% l’année suivante.

RALENTISSEMENT TEMPORAIRE

Ces projections sont à peu de choses près en ligne avec celles qui avaient été publiées le trimestre précédent. Cependant, elles intègrent deux éléments qui viennent perturber la dynamique de reprise en cours. D’abord, l’intensification des difficultés d’approvisionnement qui se sont aggravées depuis l’été et qui freinent la reprise dans plusieurs secteurs. Ensuite, la reprise épidémique, due à l’apparition du variant Omicron, qui provoque une cinquième vague mondiale de contaminations, perturbant les échanges.

Néanmoins, ces facteurs devraient avoir un impact limité. La Banque de France anticipe qu’ils joueront principalement sur la première partie de l’année 2022 et auront des conséquences marginales sur l’activité (- 0,1 point de croissance attendu).

POUSSÉE INFLATIONNISTE

Reste une inconnue, en l’occurrence l’inflation, qui est repartie à la hausse du fait de l’augmentation des prix du pétrole et des tensions sur les approvisionnements. Pour le coup, la Banque de France prévoit un pic d’inflation début 2022, aux alentours de 3,5%, qui se résorberait avant de repasser sous la barre des 2% fin 2022.

La situation devrait par la suite revenir à la normale, du fait de la baisse progressive des prix de l’énergie et des produits manufacturés, avec une inflation retrouvant un rythme de croisière de 1,5 à 1,6% en 2023 et 2024.

Enfin, concernant les perspectives du marché de l’emploi, qui a déjà renoué avec son niveau d’avant-crise, les économistes de la Banque de France anticipent une modeste progression du marché du travail en 2022, compte tenu des nombreuses embauches ayant eu lieu l’an dernier. Le taux de chômage se stabiliserait à 7,9% cette année, pour baisser lentement ensuite et avoisiner les 7,7% en 2024.

BON À SAVOIR

3,6 %, c’est la prévision de croissance de l’économie française en 2022, selon les projections de la Banque de France. 

© Thibault Bertrand – Uni-médias – Janvier 2022
Article à caractère informatif et publicitaire.

Liste de liens thématiques naviguez avec la touche de votre synthèse vocale #Innovation #Article

TOUT UN MAG POUR VOUS