Malheureusement, votre configuration de navigation actuelle ne vous permet pas de naviguer dans de bonnes conditions.
Vous ne pourrez pas profiter de toutes les fonctionnalités de notre site ni accéder à votre espace client.

Crédit Agricole - Banque et assurances Vous êtes une entreprise 
Nous contacter

Créer une joint-venture pour se projeter à l’export

13/09/2021 - 2 min de lecture

Rubrique : Développement

#Innovation #International

tout un mag pour vous

Créer une joint-venture pour se projeter à l’export

La création d’une joint-venture permet à deux ou plusieurs entreprises de s’associer pour développer un projet commun. C’est une stratégie qui prend tout son sens à l’international.

QUEL EST LE PRINCIPE DE LA JOINT-VENTURE ?

Une joint-venture est une association entre deux ou plusieurs entreprises visant à réaliser un projet commun. Cette association présente plusieurs avantages. Elle permet de mutualiser les moyens et les compétences de chacun. Elle offre l’opportunité de créer des synergies, en jouant sur la complémentarité des différents partenaires. Enfin, elle dilue le risque, en le répartissant entre plusieurs acteurs.

Concrètement cette alliance d’intérêts peut résulter d’un simple accord contractuel, mais aussi donner lieu à la création d’une structure juridique distincte (société ou groupement d’intérêt économique), contrôlée par les différents partenaires. C’est notamment le cas lorsque la coopération est destinée à s’inscrire dans le temps. En règle générale, le capital de la co-entreprise est réparti à part égale entre les différents partenaires, ces derniers étant comptables des pertes et profits de la structure.

EN QUOI CETTE SOLUTION EST-ELLE INTÉRESSANTE POUR S’IMPLANTER À L’INTERNATIONAL ?

S’implanter dans un pays étranger demande des moyens conséquents et une parfaite connaissance du terrain. En créant une joint-venture avec une entreprise locale, une PME basée en France peut d’entrée de jeu bénéficier de l’implantation de son partenaire sur place, de sa connaissance du marché domestique et du contexte réglementaire local. Ce qui peut faire gagner un temps précieux et consolide d’autant les chances de succès.

Le recours à une joint-venture peut aussi conférer une meilleure légitimité à l’entreprise étrangère, susceptible de lui ménager un traitement plus favorable que celui réservé aux étrangers. Enfin, dans certains pays, interdisant la création de sociétés détenues à 100% par des non nationaux, comme la Chine, la joint-venture est un passage obligé.

QUELS SONT LES POINTS D’ATTENTION À PRENDRE EN COMPTE ?

Si le choix de créer une joint-venture présente de nombreux avantages sur le papier, il n’est pas sans contrainte, puisqu’il implique de composer avec un autre partenaire, ayant des repères culturels et une approche économique parfois bien différente. En cas de désaccord sur la stratégie à mener, la joint-venture étant généralement détenue à part égale par les différents partenaires, le risque de blocage existe. La joint-venture suppose aussi de partager un certain nombre de process et d’informations sensibles. Mieux vaut par conséquent choisir son partenaire avec soin, en s’assurant que l’on va pouvoir travailler en bonne intelligence.

BON À SAVOIR

50/50. C’est, en règle générale, la répartition du capital au sein d’une joint-venture.

© Thibault Bertrand – Uni-médias - Septembre 2021
Article à caractère informatif et publicitaire.

TOUT UN MAG POUR VOUS